Les suites d'une césarienne : comment s'en remettre ?

Les suites d'une césarienne sont toujours douloureuses pendant les trois premiers jours. Le tonus musculaire met 3 à 5 mois pour se remettre en place.


césarienne

En se contractant pour retrouver sa taille initiale, l'utérus amplifie les douleurs dues à la cicatrice. C'est pour atténuer la douleur que les anesthésistes laissent de plus en plus souvent une péridurale légère pendant 24 à 48 h qui vous permettra de passer le cap des premières 36 heures avec un minimum de douleur.

Les suites d'une anesthésie générale sont beaucoup plus douloureuses que celles d'une péridurale. Même si cela vous est pénible, il est recommandé de vous lever dès le lendemain de l'intervention pour éviter les problèmes circulatoires tels que les phlébites.

Césarienne : la perfusion

Il est impossible de reprendre une alimentation normale avant deux ou trois jours. Voilà pourquoi la perfusion doit rester en place de 24 à 48 heures, vous recevrez de l’eau, du sucre, des sels minéraux et des électrolytes, jusqu’à ce que vous puissiez manger normalement.

La perfusion permet aussi d’injecter par voie intraveineuse des calmants, des anticoagulants et des antibiotiques.

Attention, certaines mamans réagissent mal aux analgésiques à base de morphine. Il en résulte alors des nausées, des vomissements ou des réactions cutanées (démangeaisons et éruptions).

Césarienne : la sonde urinaire

Comme la vessie a été endormie lors de l’anesthésie, une sonde sert à évacuer les urines et à éviter une rétention d’eau qui pourrait détendre la vessie ou causer une infection. Elle restera donc en place tant que vous êtes sous péridurale ou si la vessie semble avoir été meurtrie lors de l’intervention ou encore si les urines ne sont pas suffisamment abondantes ou de couleur normale.

L'allaitement

Il est tout à fait possible d’allaiter après une césarienne. L’allaitement sera un peu plus douloureux les premiers jours car il accentue les contractions de l’utérus qui est un muscle en pleine cicatrisation. La montée de lait peut être retardée d’un jour ou deux en raison de votre grande fatigue.

Mais sentir votre bébé, blotti contre vous, téter votre sein est un grand réconfort au sortir du bloc opératoire, si froid. Le personnel médical devra vous aider à prendre votre bébé dans votre bras et le mettre au sein afin d’éviter tout mouvement douloureux.

Bien sûr, vous serez plus disponible après une péridurale qu’au réveil embrumé qui suit l’anesthésie générale. En cas d’anesthésie générale, demandez au personnel médical d’installer votre bébé à vos côtés en salle de réveil.

La cicatrice

La cicatrice cutanée est douloureuse pendant 48 heures. Il faut ensuite environ 5 jours pour commencer à ne plus y penser, le temps qu’elle se referme. La cicatrisation peut aussi provoquer des démangeaisons, mais heureusement la prise d’analgésiques permet de surmonter ces moments désagréables.

Il est possible qu’il y ait un petit drain à retirer au niveau de la cicatrice, si le chirurgien en a posé un. Vous pourrez prendre une douche le 4ème ou 5ème jour. Les fils ou les agrafes vous seront retirés cinq à sept jours après l’intervention. Ce geste est n’est pas douloureux et vous sentirez, tout au plus, quelques picotements.

Votre cicatrice mettra environ 8 mois pour prendre son aspect définitif. Elle ne doit être ni rouge ni boursouflée. Dans le cas contraire, parlez-en à votre médecin. Il est recommandé de ne pas exposer votre cicatrice au soleil pendant au moins un an. Si votre cicatrice est horizontale, elle devrait être cachée par les poils de votre pubis. Le préjudice esthétique est quasiment nul.

La reprise du transit intestinal

La remise en marche du système digestif est souvent l’aspect le plus pénible de l’après-césarienne. En effet, des gaz se sont accumulés dans les intestins endormis par l’anesthésie ou la péridurale. C’est seulement le deuxième jour que les intestins se remettent à fonctionner, accompagnés généralement de gargouillements et de gaz difficiles à évacuer.

Suivez ces petits conseils pour faciliter l’évacuation de vos gaz :

  • Boire des tasses d’eau chaude avec un jus de citron.
  • Les premiers repas sont en général légers : thé et biscottes le premier jour, bouillon le lendemain puis premier vrai repas consistant le soir du troisième jour.
  • Inspirer et expirer en soufflant comme une locomotive en tenant un oreiller moelleux contre ventre.
  • Masser l’abdomen des côtes vers l’aine en imaginant que vous poussez les gaz le long du gros intestin vers le bas.

La fatigue

Les premiers jours, vous serez submergée par la fatigue vous aurez besoin de beaucoup de repos. C’est pourquoi, il est plus sage de limiter au maximum les visites de votre famille et vos amis. Vous serez fatiguée pendant environ un mois. Faites-vous aider lors de votre retour à la maison ou installez-vous une semaine ou deux chez vos parents ou un membre de la famille.

Césarienne 1 jour, césarienne toujours ?

Il n’est plus question d’écouter le vieil adage « Césarienne une fois, césarienne à chaque fois ». Tout dépend de la cause de la première césarienne.

  • Soit la cause persiste, par exemple, le bassin est déformé ou la cicatrice est de mauvaise qualité et il faudra une césarienne pour éviter tout incident.
  • Soit la césarienne est due à une situation qui n’a aucune raison de se répéter. Par exemple, une mauvaise position du bébé ou une souffrance fœtale. Un accouchement par voie basse reste possible, mais votre médecin devra prendre une décision en fonction de nombreux paramètres, notamment la pression interne de l’utérus. En effet, le plus grand risque est que la cicatrice située sur l’utérus se déchire.

Il est donc plus correct de dire qu’une césarienne augmente le risque d’avoir une nouvelle césarienne pour le prochain accouchement.