Le chemin suivi par le bébé à l’accouchement diffère selon l’origine de la mère

Le canal suivi par le bébé pendant l’accouchement diffère selon l’origine de la mère. C’est ce que nous apprend une étude parue dans la revue médicale Proceedings of the Royal Society B le 24 Octobre 2018.


Le chemin suivi par le bébé à l’accouchement diffère selon l’origine de la mère

Très peu de gens, et même très peu de médecins, savent que, selon la région du monde d’où viennent les femmes, ces dernières connaissent des caractéristiques anatomiques génitales distinctes. En effet, ces divergences de taille et forme du canal pelvi-génital –le chemin que doit parcourir le bébé pour naître- ont une incidence sur la façon dont le bébé vient au monde.

Lors de l’accouchement l’enfant descend le long de ce canal (qui comprend l’ouverture supérieure du bassin, le col de l’utérus, le vagin puis la vulve) et tourne sur lui-même un bon nombre de fois, afin de s’adapter à ce chemin et de réussir à y passer son corps. Or la plupart des soignants ignorant les différences anatomiques expliquées précédemment, ils ont tendance à forcer l’accouchement en se conformant à un standard unique. Le problème est que, comme l'estiment les auteurs de cette étude, la méconnaissance du personnel médical pourrait malencontreusement faire encourir des risques au bébé comme à la maman.

 « La formation des obstétriciens est basée sur un modèle de bassin féminin inspiré de femmes européennes » assure Lia Betti, chercheur principal des travaux. « Une mise à jour des manuels semble nécessaire, d’autant plus que nous vivons dans une société multi-ethnique ».

L’étude nous apprend que les femmes indiennes d’Amérique du Nord ont tendance à avoir un canal pelvi-génital plus large que ce que les soignants sont enclin à envisager. De plus, les femmes originaires d’Afrique Subsaharienne auraient, elles, un canal plus profond. Concernant l’anatomie des femmes européennes et asiatiques, elle se situerait entre les deux formes abordées à l’instant. C’est elles qui concorderaient le plus avec les schémas appris par les obstétriciens.   

L’explication de ces différences anatomiques est simple. Les populations établies dans le monde entier sont à l’origine toutes issues d’Afrique il y a des dizaines de milliers d’années. Plus ces groupes d’individus ont migrés loin de l’Afrique, moins leur diversité génétique fut importante. Ces migrations par groupes plus restreints ont ainsi causé une homogénéité de certaines caractéristiques physiques dans les régions où les groupes se sont établis.

source photo : embarazoymas.net