Accouchement : la révision utérine, est-elle toujours nécessaire ?

La révision utérine est l’examen manuel de la cavité utérine après la naissance de bébé. Elle est loin d'être systématique !


Accouchement : la révision utérine, est-elle toujours nécessaire ?

L’accouchement a eu lieu : bébé est dans vos bras. Moment intense de bonheur et d’émotions : premiers contacts, premiers baisers, premiers regards… Vous avez envie de vous abandonner à ces instants doux. Mais pour vous le travail n’est pas encore terminé ! Reste la délivrance.

Dans l’immense majorité des cas, le placenta se décolle, et est expulsé de manière spontanée par le corps grâce aux contractions. Mais si au bout de 30 à 40 mn, il n’est toujours pas sorti, si une hémorragie survient, ou si le moindre doute subsiste après examen du placenta, le gynécologue ou la sage-femme procèderont à un examen de la cavité utérine en introduisant leur main dans l’utérus.

Un geste pratiqué sous anesthésie

En terme médical, ce geste est appelé la révision utérine. L’objectif est soit d’extraire le placenta de façon manuelle, soit de vérifier qu’aucun petit bout de placenta ne reste dans l’utérus. Car un morceau de placenta resté dans l’utérus peut être à l’origine de saignements très importants. L’examen de l’utérus permet ainsi de vérifier qu’aucune anomalie ne subsiste.

Cet acte médical peut être désagréable et impressionnant mais très rarement douloureux car il est effectué sous péridurale ou quand c’est nécessaire sous anesthésie générale.