Tout savoir sur l'accouchement naturel

Aujourd’hui, la volonté d'un retour au naturel, au traditionnel est de plus en plus présente. C’est également vrai pour les accouchements : le nombre de femmes souhaitant accoucher le plus naturellement possible est croissant.


Tout savoir sur l'accouchement naturel

L’accouchement naturel n’implique par définition aucune médicalisation : pas de péridurale, pas de césarienne, un « contrôle total » sur la mise à bas avec toutes les sensations et les douleurs que cela implique. En général, pour ce type d’accouchement il est préconisé de rester chez soi ou de se rendre en maison de naissance. Dans les deux cas, une sage-femme doit être présente pour assister la femme accouchant. Cependant, de plus en plus de maternités s’adonnent à cette pratique, développant de nouvelles méthodes plus naturelles avec du matériel bien différent de celui utilisé dans la plupart des établissements médicalisés.

Quelle que soit l’option que vous choisissez pour cet accouchement non médicalisé, la préparation est primordiale. L’idéal est de vous faire accompagner par une sage-femme (toujours la même si possible) tout au long de votre grossesse, et de participer à des cours de préparation à l’accouchement (du yoga prénatal par exemple). Les astuces données et les exercices de respiration seront des éléments clés pour appréhender et supporter de la meilleure manière les contractions et rester sereine.

Le jour J, il faut être consciente que malgré toutes les préparations, toute la volonté et toute la motivation du monde, l’accouchement naturel peut être difficile, douloureux et long. Il peut également se dérouler sans encombre. Une femme peut connaître un premier accouchement difficile, et un second très facile. Cela dépend de beaucoup de choses que l’on ne peut contrôler. Si votre accouchement naturel ne se passe pas comme prévu, il faut avant tout penser à votre santé et à celle de votre enfant, ne pas vous mettre en danger ! C’est pourquoi il est important d’accepter une intervention médicale en cas de complications. Ne vous focalisez pas sur ce que vous pouvez considérer comme un échec, ce n’en est pas un. Il est essentiel d’en parler pour ne ressentir aucune frustration ni culpabilité vis-à-vis de cela.

N’oubliez pas que même si votre volonté est que ce jour magique se passe de la plus naturelle des manières, le plus important est que tout le monde soit en bonne santé, quoi qu’il arrive !