Les déroulement de l'accouchement : l'expulsion du bébé (II)

L'expulsion de bébé : c'est vous qui allez mettre au monde votre bébé en adaptant vos poussées aux vagues de contractions qui vous submergent.

Les déroulement de l'accouchement : l'expulsion du bébé (II)

L'expulsion du bébé lors de l'accouchement se termine par l'arrivée de la tête de bébé et sa véritable expulsion du corps de sa mère.

La sortie de la tête de bébé

La progression se fait centimètre par centimètre. Et à chaque fois, vous poussez votre bébé un peu plus près de la sortie. La tête de votre bébé est maintenant descendue dans la partie basse du bassin et va glisser sur le coccyx, comme sur un toboggan, pour se diriger vers la vulve dont la fente s'élargit progressivement.

Grâce à ses efforts, vous allez bientôt entendre cette phrase tant attendue «Madame, je vois ses cheveux !». Vient alors le moment de ne plus pousser afin de laisser la tête sortir lentement, par la seule force de l'utérus. Et la vulve va venir coiffer le crâne de votre bébé comme une couronne.

Une épisiotomie sera pratiquée s'il y a un risque de déchirure du périnée. L'épisiotomie consiste à inciser le bas de la vulve (vers l'anus) de 2 à 3 cm afin de laisser passer la tête de votre bébé. Il s'agit donc simplement d'agrandir l'ouverture par laquelle votre bébé doit passer. L'épisiotomie a lieu au moment d'une contraction, ce qui écrase les nerfs locaux et rend l'incision indolore. Elle sera recousue sous anesthésie locale. Ensuite, avec une infinie douceur, la sage-femme va dégager la tête de votre bébé.

L'accueil de votre bébé

Une fois la tête de votre bébé sortie, la sage-femme va lui faire faire un demi-tour pour sortir d’abord l’épaule située sous le pubis, puis celle en arrière. Elle peut ensuite sortir votre bébé à pleines mains pour le déposer sur votre ventre.

Dans certaines maternités, on vous propose de sortir votre enfant vous-même, une fois la tête et les épaules dégagées, en le prenant sous les bras. Dans d’autres, vous aurez la possibilité de suivre la progression de votre bébé dans un miroir, dès que ses cheveux apparaissent. Cet accueil concerne aussi le papa, qui pour la première fois, entre physiquement en contact avec son bébé.

Ses narines se dilatent, son doux visage se plisse, sa poitrine se soulève, sa bouche s’entrouvre, votre bébé respire et pousse son premier cri.

Vous êtes maman et vous avez contre vous ce petit corps tout chaud et tout doux qui s’apaise en entendant votre voix et en sentant votre odeur et vos caresses.

L’infirmière le recouvre d’un linge propre pour éviter qu’il ne se refroidisse car il ne sait pas encore réguler sa température.

La naissance est un moment bouleversant unique dans la vie d’une femme et d’un homme qui fait verser des larmes de joie et vous fait basculer dans un nouvel univers, celui de parents.

Vous êtes émerveillée et votre regard contient tout l’amour du monde pour votre bébé qui vient de naître.

Et à chaque naissance, l’équipe médicale revit le miracle de la vie avec une sensibilité qui ne s’émousse pas avec le temps.

Le cordon ombilical

Le papa ou la sage-femme va alors couper le cordon ombilical qui relie votre bébé au placenta qui l’a nourrit. Le cordon ombilical a cessé de fonctionner à la première respiration d’air de votre bébé et n’a donc plus d’utilité.

Pour couper le cordon, la sage-femme place deux pinces distantes de 10 cm dans la partie la plus proche du ventre de votre bébé. Ces pinces ont pour but d’éviter tout saignement des artères et de la veine ombilicale au moment de la coupure. Le cordon est ensuite badigeonné avec un produit antiseptique.

Lors des premiers soins, l’infirmière coupera le cordon à 1 cm du nombril et posera une pince stérile qui favorisera la cicatrisation et formera un joli nombril. Ensuite, elle entoure le tout d’un gaz stérile maintenu par une bande stérile.

Les soins du cordon se font quotidiennement jusqu’à la cicatrisation complète.

La coupure du cordon est un geste hautement symbolique qui sépare la mère de son enfant, votre bébé va vivre sa vie hors de vous.