La délivrance, la dernière étape de l'accouchement

Bébé vient de voir le jour, mais un dernier effort vous attend. Il reste effectivement la dernière étape de l'accouchement, la délivrance, autrement appelée, l'expulsion du placenta.


délivrance accouchement

Sommaire

  1. La dernière étape de l'accouchement, la délivrance

  2. Les différents types de délivrance lors de l'accouchement

La dernière étape de l'accouchement, la délivrance

Pour commencer, il est important de savoir que l'étape de la délivrance lors de l'accouchement se divise en 3 phases.

La phase de décollement

Au cours d'une période de 15 minutes après la naissance de bébé, on observe une phase de repos. Durant cette période, l'utérus se rétracte. Il engendre l'apparition d'un hématome, une poche de sang, derrière le placenta, ce qui permet de débuter l'ablation du placenta. Pour résumer, il s'agit du décollement de la paroi utérine.

La phase d'expulsion

Les contractions reprennent au cours de ce processus, mais restent tout de même plus légères. Elles vont accélérer le processus et vont finir par détacher le placenta. Sous l'impact de contractions utérines, le placenta va descendre petit-à-petit. Elles vont permettre d'achever le détachement placentaire. Le rôle de la sage-femme va avoir son importance et elle va s'efforcer d’accompagner l'expulsion.

Une fois votre placenta et les membranes totalement décollés, un saignement apparaît au niveau de la vulve. C’est le signal, vous devez encore pousser une dernière fois pour l’expulser pendant que la sage-femme appuie sur votre utérus et tire sur le cordon ombilical.

La phase d'hémostase

Une fois le placenta complètement expulsé, l'utérus se contracte à fond pour fermer les vaisseaux dans la région placentaire. Ensuite, les mécanismes de coagulation se mettent en place afin d'arrêter les saignements. Cette phase d'hémostase clôture l'étape de la délivrance, et donc de l'accouchement. Cependant, il reste encore une dernière partie. En effet, dans la salle d'accouchement, il est nécessaire d'examiner le pouls, la pression sanguine, la rétraction de l'utérus et les saignements de la jeune maman.

Les différents types de délivrance lors de l'accouchement

Cette étape ne se déroule pas systématiquement de la même façon. De fait, on remarque qu'il y a différents types de délivrance.

  1. La délivrance spontanée. Sans aucune aide extérieure, le placenta se retire comme son nom l'indique de manière spontanée. Seules les poussées abdominales de la mère permettent de l'expulser. Il apparaît à la vulve et finit par tomber dans le plateau situé sous son siège.
  2. La délivrance naturelle. Ce type de délivrance s'effectue sans avoir recours à des médicaments ou encore à certains traitements. Toutefois, une traction modérée du cordon et une compression du fond utérin resteront nécessaire au bon déroulement de cette étape.
  3. La délivrance dirigée. Contrairement aux deux différents types que nous venons de voir, ici, la délivrance est dirigée médicalement. Pour cela, l'équipe médicale va avoir recours à une injection d'ocytocine synthétique. L'objectif est de réduire la perte de sang et d'aider la jeune maman à accélérer le déroulement de la délivrance pendant l'accouchement. Bien entendu, il s'agit de réduire de manière drastique le risque d'hémorragie.
  4. La délivrance artificielle. Pour finir, cette dernière méthode consiste à séparer manuellement le placenta de l'utérus. Elle s'applique dans une situation d'urgence, à savoir dans un cas d'hémorragie. Pour faire simple, cela se produit lorsque le placenta n'est que partiellement retiré, coincé ou logé dans l'utérus, et ce, dans les 30 minutes suivant l'accouchement.