Les différentes positions pour accoucher

Le jour de l'accouchement, dans quelle position allez-vous accoucher ? Connaissez-vous toutes les possibilités qui s'offrent à vous ?


Les différentes positions pour accoucher

Préparer son accouchement, c'est aussi anticiper la position dans laquelle vous allez accoucher.

On connaît toute la position allongée, sur le dos, les pieds dans les étriers, les genoux remontés. Mais d'autres possibilités existent, parfois plus adaptées à la progression de bébé et plus respectueuses du corps des mamans.

Choisir sa position est un équilibre entre un élan spontané vers une position qui plait et un travail en amont de l'accouchement pour bien la maîtriser.

Accoucher sur le dos

C’est la position dite gynécologique. Elle est sans doute la plus utilisée et la plus pratique pour le personnel médical. Elle permet d’effectuer les examens et de poser le monitoring facilement.

Mais la progression de bébé n’est pas facilitée par cette position. Le poids de l’utérus pèse sur vos lombaires et le sacrum, ce qui peut accentuer les douleurs. Et votre oxygénation peut être gênée car les vaisseaux sont davantage comprimés.

Accoucher sur le côté

Couchée sur le côté, vous relevez la jambe supérieure vers votre poitrine. Vous pouvez vous aider d’un coussin d’allaitement pour plus de confort. C’est la position dite à l’anglaise. Très confortable, cette position facilite le travail, libère votre sacrum du poids de bébé qui descend mieux et protège votre périnée. Si vous êtes couchée sur le côté gauche, la veine cave est en plus dégagée, vous êtes mieux oxygénée et bébé aussi.

Accoucher assise

Assise sur un ballon, vous basculez légèrement votre bassin vers l’avant et éviter toute cambrure. Si vous êtes sur un ballon, vos pieds prennent appui sur le sol. Les petits mouvements circulaires que vous pouvez effectuer sur le ballon massent votre périnée, vous détendent et la position verticale aide bébé à descendre. Elle est très agréable pendant le travail.

Vous pouvez également vous positionner à califourchon sur une chaise en installant un coussin entre votre ventre et le dossier de la chaise. Au moment de l’expulsion, vous pouvez être assise sur la table d’accouchement, les jambes repliées, les genoux écartés au niveau de la poitrine et le bassin basculé vers l’avant, légèrement. Cette position est aussi physiologique : votre bassin est ouvert, le périnée est moins sollicité et bébé a plus de facilités à accomplir son trajet.

Accoucher accroupie

La verticalité favorise la descente de votre enfant et votre bassin est très ouvert : cette position est parfaitement physiologique. Vous pouvez vous aider des bras en attrapant un support disposé au-dessus de vous (une barre comme cela existe dans certaines maternités), en utilisant une écharpe passée autour du cou du papa qui sera face à vous ou encore plaçant un ballon devant vous, sur lequel vous pourrez prendre appui. Votre compagnon peut aussi vous aider en vous soutenant sous les bras Vous pouvez également placer un petit coussin sous les fesses pour plus de confort.

Attention, cette position sollicite énormément les jambes. Mieux vaut s’être bien préparée. En revanche, pendant le travail, c’est une position qui peut vous soulager énormément, surtout si vos contractions se font sentir dans le dos.

Accoucher debout

Bouger pendant le travail, marcher est favorable au bon déroulement de votre accouchement. Le mouvement et l’apesanteur aident bébé à descendre dans votre bassin. Les accouchements sont moins longs et vous avez également moins mal.

Par contre ,cette position ne permet pas la pause d’un monitoring et est à déconseiller si la poche des eaux est fissurée, si le cordon ombilical est mal placé ou si bébé souffre. Il vaut mieux l’utiliser pendant les premières heures de travail pour aider le corps à se détendre et votre bassin à s’ouvrir.

Cette position debout statique ou en mouvement est difficile à tenir au fur et à mesure que les heures avances mais vous pouvez trouver un soutien en la personne du papa en penchant le haut du corps vers l’avant, sans cambrer le dos et en posant vos bras sur ses épaules ou sur ses bras, notamment quand les contractions se font sentir.

Accoucher à quatre pattes

Cette position est agréable car elle libère votre dos du poids de l’utérus et vous souffrez moins. La bascule du bassin que vous pouvez facilement faire dans cette position aide bébé à descendre et à effectuer sa rotation. Si vos poignets ou vos genoux deviennent douloureux, vous pouvez passer en position assise sur les talons ou sur les genoux, le haut du corps prenant appui sur une chaise ou un ballon.

Et vous quelle est votre position préférée ?