Acupuncture et préparation à l'accouchement

L'usage de l'acupuncture pour se préparer à l'accouchement se multiplie davantage aujourd'hui et séduit les jeunes mamans. 


Acupuncture et préparation à l'accouchement

Pour se soulager des douleurs ressenties durant la grossesse et pour pouvoir aussi se préparer à l'accouchement, les futures mamans se tournent actuellement de plus en plus vers l'acupuncture. Cette technique issue de la médecine ancestrale chinoise s'articule autour de 3 grandes étapes à chacun des trimestres de la grossesse.

La préparation à l'accouchement fait de manière individuelle

L'acupuncture consiste à rééquilibrer et à assurer la libre circulation des énergies, circulant le lont des douzes méridiens principaux, sur lesquels sont répartis 365 points d'acupuncture. C'est donc sur ces points que sont répartis 7 à 8 très fines aiguilles pour stimuler des points précis du corps.

Cette technique, utilisée en préparation de l'accouchement, est particulièrement sollicitée auprès des jeunes mamans, car il s'agit d'une médecine alternative, à l'écoute de leurs ressentis personnels et intimes. En effet, chaque scéance se fait de manière individuelle : le futur papa, les proches ou d'autres femmes enceintes n'assistent pas à la scéance. Un temps d'écoute et d'information reste prodigué aux futures mamans en marge des scéances d'acupuncture.

Chaque grossesse est particulière et n'est pas vécu de la même manière selon les mamans. L'avantage de l'acupuncture est que le traitement s'adapte en fonction de l'état de la patiente. Les informations sur l'état obstétrical de la patiente permettent à l'acupuncteur de mieux travailler. De plus, il s'agit d'un traitement qui s'harmonise avec le corps de la femme enceinte et qui respecte l'équilibre des hormones.

La durée du traitement 

Durant la grossesse, tous les 3 mois, une scéance d'acupuncture est programmée. Il s'agit avant tout d'un traitement préventif. En effet, il s'agit d'anticiper les complications et les pathologies spécifiques de la grossesse qui pourraient survenir, de façon à ce que les jeunes mamans puissent avoir la possibilité de vivre leur accouchement dans les meilleures conditions. 

En complément, les futures mamans peuvent consulter leur acupuncteur dès qu'elles le souhaitent pour notamment soulager un remède à des nausées trop persistantes, à des douleurs dorsales, des insomnies, ou même à des problèmes de constipation. 

Quand commencer le traitement ?

A partir de la 40ème semaine, les futures mamans peuvent commencer le traitement, surtout si aucune raison médicale n'amène le personnel soignant à avancer l'accouchement. 

Pour les femmes qui ont eu des problèmes lors d'un accouchement antérieur et qui désirent éviter une induction médicale, il peut leur être conseillé de commencer le traitement dès la 36ème semaine. Ce dernier se déroulera jusque la 39ème semaine.

L'efficacité de l'acupuncture jusqu'au jour J

L'acupuncture peut aussi être efficace à l'approche de l'accouchement. En effet, cette technique peut aider un bébé à se retourner s'il est en siège. Elle peut également assouplir le col de l'utérus pour en favoriser le ramollissement et même la dilatation. Elle aide également à faire descendre bébé. Toutefois, le jour de l'accouchement, les femmes ne doivent normalement avoir besoin de rien. Les acupuncteurs sont aussi très rares dans les maternités, d'où l'intérêt de ce traitement en amont de l'accouchement. 

L'acupuncture peut également être conseillée pour remplacer une induction médicale avant terme et induire le travail en conséquence. Les traitements ne déclenchent pas toujours l'accouchement mais préparent plutôt le corps pour l'induction qui en sera alors facilité.

Cependant, seules les femmes qui font le choix d'une préparation à l'accouchement via l'acupuncture en retirent les bénéfices, le jour J. Celles qui ne consultent qu'une ou deux fois durant leur grossesse, pour soulager une douleur ou autre ne bénéficient pas de ces bienfaits. Il est tout à fait possible d'utiliser l'acupuncture pendant l'accouchement, afin d'aider le bébé à descendre plus facilement, d'atténuer la douleur des contractions en cas d'absence de péridurale et de faciliter la délivrance.

Les bienfaits après l'accouchement

L'acupuncture peut soulager les douleurs du périnée mais aussi calmer les tranchées utérines. Elle peut également favoriser la lactation, soulager une montée de lait douloureuse, ou encore traiter une lymphangite en complément du traitement adapté. De plus la stimulation de certains méridiens développe et entretient le tonus musculaire de la sangle abdominale et celle du périnée. Enfin, l'acupuncture peut s'avérer utile et bénéfique en cas de baby-blues.

Photo : www.capitainecomment.fr