Préparer l'accouchement avec les médecines douces

De nombreuses techniques issues des médecines douces attirent de plus en plus les futures mamans notamment parce qu'elles peuvent être utilisées lors de la préparation à l'accouchement.


Préparer l'accouchement avec les médecines douces

L'ostéopathie

Durant le 3ème trimeste de grossesse, beaucoup de futures mamans font au moins une scéance d'osthéopathie. En effet, l'osthéopathie permet de réduire les tensions nerveuses, de soulager les sciatiques, les douleurs lombaires, les jambes lourdes et autres petites douleurs de la grossesse. En manipulant avec douceur les différentes parties osseuses du bassin, l'ostéopathe peut aussi améliorer leur mobilité le jour J. 

Ceci étant, renseignez-vous avant auprès de votre médecin, avant d'envisager de suivre une scéance, car dans certains cas l'ostéopathie est déconseillée. Cela arrive surtout lorsqu'il existe des risques d'accouchement prématuré. Il vaut donc mieux prendre un avis médical avant de consulter un ostéopathe spécialisé. Une scéance dure en général entre 30 minutes et 45 ùinutes environ. 

L'acupuncture

L'acupuncture peut réduire le stress et soulager divers maux comme les douleurs musculaires ou même les migraines ou les insomnies. De plus en plus de maternités proposent de pratiquer l'acupuncture en salle de travail et celle-ci sera donc pratiquée par un médecin acupuncteur ou une sage femme formée spécialemment à l'acupuncture. L'acupuncture pourra alors permettre ou bien d'avoir des contractions plus régulières, ou bien de stimuler l'ouverture du col de l'utérus. Elle peut aussi réduire la douleur lors de l'accouchement et peut donc remplacer la péridurale, mais rien n'empêche d'utiliser les deux en même temps pour un maximum d'effet. Surtout que la combinaison des deux méthodes peut également diminuer la durée du temps de travail

Cette pratique est sans risques pour le bébé. Les aiguilles ne sont jamais utilisées sur le ventre de la mère. Il n'y a aussi aucune contre-indication spéciale à cette méthode. Et c'est aussi indolore. Les aiguilles sont fines, stérilisées et à usage unique. Elles peuvent parfois laisser de petit bleus, mais ils sont indolores et disparaissent très rapidement.

L'homéopathie

Pour pouvoir profiter des bénéfices de cette méthode, il est fortement conseillé de voir un homéopathe, ou une sage-femme formée en homéopathie. Il faut en général au moins 2 rencontres pour pouvoir établir son profil homéopathique précis, avant prescription des granules adaptés. Certains serviront à soulager les maux de la grossesse, d'autres pourront être pris durant l'accouchement pour faciliter l'ouverture du col et réduire la durée du temps de travail.

Après la naissance de bébé, l'homéopathie pourra faciliter la cicatrisation en cas d'accouchement par césarienne ou d'épisiotomie. Elle peut également réduire les douleurs dues aux montées de lait. 

Les remèdes homéopathiques ne sont pas toxiques. Ils ne seront donc pas plus dangereux pour vous que pour le bébé.