Après l'accouchement, des apports nutritionnels indispensables

Parce que la grossesse et l'accouchement peuvent entraîner des déséquilibres nutritionnels, la jeune maman doit surveiller son alimentation.


Après l'accouchement, des apports nutritionnels indispensables

Tout comme l'a fait la femme enceinte au cours de sa grossesse, la nouvelle maman doit surveiller son alimentation.

Le fer

On oublie souvent de rappeler auxjeunes mamans de continuer à prendre leurs suppléments de fer. C’est pourtant une période où le corps en a encore énormément besoin. De nombreuses jeunes mamans sont anémiques, 70 % desfemmes enceintes le sont déjà à la fin de leur grossesse. Or la circulation sanguine qui se ralentit au cours des cinq semaines qui suivent l’accouchement, les pertes de sang dues à l’accouchement ou à la césarienne et les lochies, qui peuvent durer plusieurs semaines, peuvent entraîner une anémie.

Si vous êtes anémique:

  • Vous vous sentez très fatiguée, très faible, un peu déprimée et vous avez l’impression d’avoir froid sans arrêt.
  • Un examen sanguin vous renseignera (un taux de fer inférieur à 10 grammes pour 100 ml de sang est signe d’anémie). Parlez-en à votre généraliste ou à votre accoucheur.
  • En trois mois, à raison de 25 mg de fer par jour, vous pouvez reconstituer vos réserves. D’où l’importance de ne pas arrêter votre traitement.

Pour une alimentation riche en fer

Le fer se trouve dans la viande, le poisson, les lentilles, les avocats, les épinards et dans les fruits secs.

Pensez à privilégier les sources animales dont le fer est plus facilement absorbable, et à prendre de la vitamine C (jus d’oranges, kiwis) qui vous permettra de le fixer.

Attention au thé : ses tanins captent le fer et vous l’éliminerez dans vos urines.

Les protéines

Elles vont servir à réparer les tissus de votre corps qui ont été malmenés par la grossesse et l’accouchement.

Pensez à augmenter votre dose de protéines de 10 grammes par jour (20gr si vous allaitez) tout en sachant qu’une femme devrait normalement en consommer 1 gramme par kilo de son poids. Privilégiez, ici encore, les protéines d’origine animale, plus complètes car contenant des acides aminés. Mais ne négligez pas les protéines d’origine végétale comme le soja, les lentilles et les haricots secs qui vous apporteront, en plus, des glucides complexes et des fibres.

Le calcium

Il permet la contraction des muscles, la libération des hormones dans le corps et la coagulation du sang.

Pendant la grossesse, le fœtus puise dans lesréserves de calcium de sa mère. Si en temps normal le corps de la femme a besoin de 900 mg de calcium par jour, il en a maintenant besoin de presque deux fois plus (1,600 mg par jour).

Où trouver du calcium: dans les produits laitiers

  • Lait
  • Yaourts
  • Comté
  • Emmenthal
  • Beaufort
  • Petits suisses
  • etc.

Sachez que vous trouverez autant de calcium dans le lait écrémé et les laitages à 0 %. Pensez aussi aux eaux minérales riches en calcium (type Contrex ou Hépar), au cresson, aux brocolis, au soja et à la purée de sésame.

Attention : le café et l’alcool nuisent à l’absorption du calcium !

Le magnesium

Il est indispensable au système nerveux et à la bonne humeur. Vous êtes fatiguée, nerveuse, anxieuse, dépressive, vous avez des crampes, des maux de tête, des démangeaisons, ou même des verrues ? Vous manquez peut-être de magnésium. Un adulte doit en consommer entre 350 et 380 mg par jour.

On trouve du magnesium dans:

  • Les crevettes
  • Le son
  • Les haricots secs
  • Les céréales entières
  • Les fruits secs
  • Les amandes
  • Les noisettes
  • Le chocolat

Encore une fois, n’oubliez pas les eaux minérales (Hépar, ou autre).

Attention : le magnésium à hautes doses est laxatif, pensez à le répartir au cours de la journée.

Les fibres

Elles vont servir à réveiller votre transit intestinal qui se ralentit souvent après l’accouchement. Pensez aux céréales complètes et aux légumes crus, et à boire suffisamment, les fibres ont besoin d’eau pour être efficaces !