La dépression post-partum : pourquoi survient-elle ? Comment lutter ?

La dépression post-partum se manifeste dans les 2 à 8 semaines après l'accouchement. Mais pourquoi survient-elle ? Comment la traiter ?


dépression post-partum

Lorsqu'on imagine un accouchement, on pense au bonheur, à une femme rayonnant aux côtés de son magnifique nouveau-né. Mais la réalité peut être parfois bien différente.

La dépression post-partum : les symptômes

La dépression post-partum est une dépression qui apparaît après l'accouchement, et doit être différenciée d'un baby blues.

Le baby-blues se manifeste dans les jours suivant l'accouchement, souvent consécutif à une modification du taux hormonal après la naissance du bébé.

La dépression post-natale s'inscrit régulièrement dans la continuité d'un baby-blues. Chez la maman, on diagnostique :

  • Une humeur instable
  • Peur d'être une mauvaise mère
  • De l'anxiété
  • Des symptômes dépressifs
  • Un épuisement permanent
  • Une insomnie grave
  • Un manque d'interêt pour elle et son bébé
  • Un isolement social
  • Des idées suicidaire
  • Une culpabilité excessive
  • Une profonde tristesses sans raisons apparentes
  • Un manque d'appétit

On retrouve souvent dans ce cas de figure une peur de perdre le contrôle : commettre des actes absurdes et des gestes déplacés qui peuvent devenir dangereux pour la mère et le bébé.

Il est impératif que les mamans souffrantes soient prises en charge rapidement, et prennent un traitement approprié. De tels troubles non-traités peuvent altérer le développement du bébé, et donc entrainer des relations toxiques avec celui-ci.

Les facteurs possibles

Plusieurs facteurs sont à mettre en cause lorsqu'on parle de dépression post-partum. Les voici :

  • Des antécédents familiaux
  • Une maman peu soutenue socialement
  • Un épuisement physique et psychologique
  • Des antécédents de dépression ou de troubles mentaux
  • Un accouchement difficile ayant entrainé des problèmes de santé par la suite
  • Des modifications hormonales importantes
  • Une difficulté à allaiter

Il est possible de prévenir une dépression post-partum. C'est pour cela que certains établissements recommandent une consultation au 4ème mois de grossesse, pour faire le point sur l'état psychologique de la maman.

Beaucoup de femmes, après l'accouchement, éprouvent certains sentiments comme l'insécurité, l'angoisse ou la tristesse. Certaines éprouvent même des sentiments négatifs envers leurs nouveau-nés. Mais si ces symptômes envahissent la jeune maman dans la durée, on devra alors parler de dépression post-partum. Comment faire pour la traiter et éviter la dépression ?

Dépression post-partum : prévention et traitement

Mieux vaut prévenir que guérir

Gardez une bonne hygiène de vie. Il est important pour rester en forme mentalement de prendre soin de soi, et de rester dans une bonne hygiène de vie ! Cela vous permettra de vous sentir mieux physiquement et mentalement.

Il faut impérativement rester en contact avec vos amis. Il est important de garder vos relations sociales pour ne pas se sentir seule et vous sentir soutenue. Appelez des amis à vous et partez promener bébé en poussette ! Vous pouvez aussi rencontrer d'autres jeunes mamans via des réseaux sociaux prévus à cet effet.

Quand on est une jeune maman et qu'on vient fraichement d'accoucher, il est important de savoir se reposer et donc de ménager ses heures pour dormir suffisamment. Savoir confier son nouveau-né pendant quelques heures, à quelqu'un de confiance, permet de prendre du temps pour soi, et donc pouvoir se reposer. Il faut écouter votre corps ; vous pouvez écouter de la musique douce ou bien mater votre série préférée dans le canapé pendant que bébé dort !

Rester en forme physiquement ! Il est important de garder une bonne forme physique, mais avec modération. Vous pouvez aller à la piscine, faire du yoga, marcher au parc avec bébé ou bien même faire de la gymnastique.

Pour éviter la fatigue et donc une détérioration de votre état de santé, il est important de manger sainement et équilibré. Préparez-vous des bons petits plats, et prenez le temps de soigner votre alimentation.

Le traitement de la dépression post-partum

La dépression peut s'avérer sévère. Dans ce cas la, il ne faut surtout pas hésiter à aller consulter un professionnel pour prendre un traitement adapté.

Voici plusieurs façons d'être prise en charge :

  • La psychothérapie : c'est une thérapie avec la mère et le bébé. Pendant 8 à 10 semaines, le thérapeute va défaire le conflit liant la mère à l'enfant, et restaurer leur relation.
  • Les antidépresseurs : certains antidépresseurs sont dangereux pour la santé du bébé lorsque la maman allaite. D'où l'importance de demander un traitement non dangereux pour bébé, si vous allaitez.
  • Intégrer un groupe d'entre aide : se faire comprendre par des mamans dans le même cas, peut aider à se sentir moins seule et donc soutenue.

La dépression post-partum ayant un taux de guérison très élevé, il faut se faire aider. De nombreuses femmes ayant été prises en charge constatent une nette évolution après quelques mois, grâce à un traitement adapté.