Dépression postnatale chez les papas : causes et recommandations

Près de 10 % des jeunes papas connaîtraient une dépression postnatale. C'est un phénomène qui est encore peu connu et reconnu !


Dépression postnatale

On connaissait le Baby blues chez les mamans. Mais les papas seraient aussi concernés par la dépression postnatale. Une étude américaine a suivi 10 000 jeunes papas âgés de 24 à 32 ans. Celle-ci révèle que près de 10 % des pères seraient dépressifs après l’accouchement.

En utilisant une échelle permettant de reconnaître et de quantifier les symptômes de la dépression, les chercheurs de la «Center for Epidemiologic Studies Depression Scale», ont noté que les symptômes dépressifs augmentent de 68 % au cours des cinq premières années chez les papas vivant avec leur bébé. Les hommes ne vivant pas avec leur bébé sont épargnés.

Symptômes de la dépression postnatale chez les papas

L’arrivée d’un enfant dans la vie d’un homme peut parfois engendrer un changement dans son comportement. C’est ce qu’on appelle le baby-blues.

Désorientés par le grand chamboulement qu’entraine l’arrivée d’un bébé dans la vie quotidienne, les jeunes pères peuvent être sujet au stress, aux insomnies, à la perte d’appétit, à l’énervement, à des épisodes dépressifs… Certains en arrivent même à être dans l'incapacité d'entrer en contact avec leur bébé.

Causes de la dépression postnatale chez les papas

Plusieurs facteurs peuvent entrer en jeu dans l’apparition du baby blues chez les jeunes papas :

  • Le manque de sommeil 
  • Les changements dans la relation de couple (bébé est prioritaire désormais)
  • Le poids des responsabilités (peur de ne pas être à la hauteur)
  • La dépression postnatale maternelle peut également avoir un effet négatif sur le papa (effet de mimétisme, voir sa compagne abattue le rend triste)

Recommandations

Si vous êtes dans cette situation, l’important est d’en parler avec votre entourage et particulièrement avec la jeune maman.

Afin d’y remédier, veillez à être en contact avec votre enfant le plus souvent possible, même si cela vous semble difficile. Vous pouvez faire de toutes petites choses qui peuvent vous sembler anodines. Par exemple : faire chauffer le biberon, préparer son bain, l’habiller ou encore le bercer de temps en temps vous permettront de reprendre progressivement confiance en vous, et de sortir de cette dépression passagère.

Pour conclure, ces symptômes de baby blues sont plus fréquents après la naissance qu'avant. Les papas sont eux aussi touchés par cette situation. Cependant, la dépression postnatale reste plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.