Quand le désir se fait attendre après un accouchement...

La naissance d'un bébé chamboule un couple, y compris dans sa sexualité ! Pourquoi le désir se fait-il parfois attendre ?


Quand le désir se fait attendre après un accouchement...

Quand reprendre le chemin des câlins sous la couette après une grossesse ? Cette question, de nombreux parents se la posent. Et il n’existe malheureusement pas une réponse unique.

En théorie, une activité sexuelle peut être reprise très rapidement après la naissance d’un enfant. Pour la majorité des couples, le temps des galipettes coquines revient sept semaines après la naissance. Et très dans la majorité des cas, c’est monsieur qui en est à l’origine ! Mais, voilà, entre la théorie et la pratique, il existe parfois un gouffre qui inquiète bien des parents. Chez beaucoup de couples, la reprise d’une activité sexuelle est en effet plus difficile.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la naissance d’un bébé ne vient jamais seule ! Elle s’accompagne de changements physiques, hormonaux qui viennent perturber la vie de couple.

Les motifs d'un éventuel blocage

La fatigue notamment est un élément qu’il ne faut pas négliger. L’effort fourni pendant l’accouchement, les nuits courtes et hachées qui suivent la naissance d’un bébé, la multiplicité des tâches ménagères qui pèsent sur les épaules des jeunes mamans les épuisent ne les disposent pas aux frivolités. Le manque de sommeil annihile le désir et il faut pouvoir récupérer avant de penser à se faire plaisir.

Le fait d’avoir subi une épisiotomie peut également être un frein à la reprise d’une activité sexuelle. Normalement, une épisiotomie cicatrise en quelques jours. Mais il peut subsister une gêne ou une douleur pendant les rapports sexuels. Parfois, la simple appréhension de la douleur entrave les ébats. Une consultation chez un médecin pourra rassurer la maman. Mais si cette zone reste sensible, il faudra se montrer patiente et continuer les soins le temps nécessaire. Il se peut aussi que le vagin soit moins lubrifié, notamment si la maman allaite, ce qui rend les rapports moins agréables. L’utilisation d’un lubrifiant peut remédier à ce petit problème.

D’une façon générale, lecorps d’une femme après une grossesse connaît des transformations dont elle se serait bien passées ! Quelques kilos en trop, des vergetures n’améliorent pas l’image qu’une jeune maman a d’elle… Pourtant, la féminité ne s’incarne pas que dans des corps parfaits, ni la sensualité !

Le passage du statut de couple à celui de parents est à l’origine de bien des blocages. Comment être parents et amants à la fois ? S’occuper d’un bébé demande tellement d’énergie qu’il est difficile, parfois, d’oublier quelques instants ce petit être pour ne penser qu’à son couple. L’équation n’est pas simple à résoudre au quotidien mais la solution passe par beaucoup d’attentions réciproques au quotidien et quelques parenthèses à deux, loin des enfants.

Le temps viendra bien souvent remettre de l’ordre dans le couple. A chacun son rythme. En attendant, la patience, la tendresse, le dialogue et l’amour permettront de conserver une proximité dans le couple. Dans tous les cas, il ne faut pas culpabiliser. Si au bout de six mois, un blocage existe toujours, la grossesse a peut-être provoqué ou réveillé quelque chose dont il faudrait parler avec un spécialiste.