Parents, oui - mais couple aussi !

Bébé est là, vous êtes des parents comblés. Votre vie, vos pensées et vos conversations, votre maison, vos nuits, ... rien n'a échappé aux conséquences de la venue de votre bébé.

Parents, oui - mais couple aussi !

Le couple, les deux conjoints, sont devenus des parents. Lafatigue de la maman, la totale dépendance de bébé, la fusion maman-bébé des premiers mois, rien de plus normal pendant les 2 ou 3 premiers mois qui suivent la naissance. Parfois le papa se sent peut-être exclu de ce duo et est même un peu jaloux parfois. D'autant plus que si la maman a choisi de donner le sein au bébé, la prolactine, unehormone de la lactation, n'est pas favorable au désir sexuel, à la libido. La présence de bébé dans la chambre des parents pendant les premières semaines n'est pas non plus propice à l'intimité conjugale. Comment rester un couple malgré la présence de bébé, malgré la fatigue... ?

Pour y parvenir, tant le papa que la maman doivent y mettre de la bonne volonté.

Pour sa part, la maman doit accepter de confier son bébé à une bonne-maman, une amie ou une baby-sitter, le temps d'une soirée en couple : un cinéma, un restaurant, une soirée avec des amis, ... A charge du papa d'inciter sa compagne à penser à d'autres choses qu'au nouveau-né et lui proposer des moments à deux. Il serait bon qu'il suggère des activités à réaliser en couple, qu'il aide la maman à se séparer progressivement de son bébé, de cette fusion de base. Si elle est indispensable dans les premiers temps, cette fusion doit évoluer pour permettre à bébé de grandir et au couple de se retrouver comme par le passé. S'il y a un bébé, c'est bien parce qu'il y a eu un couple.

Le dialogue entre les conjoints permet de dépasser les difficultés et les réticences liées à ces premières séparations.

Papa, maman il est tout à fait normal de penser à vous, à votre couple. C'est même souhaitable et important, pour vous comme pour vos enfants. Vous n'êtes pas une mère indigne pour autant, même si vous ne pouvez vous empêcher de culpabiliser à l'idée “d'abandonner” votre bébé pour quelques heures, et plus tard, pour un week-end.

Alors, une après-midi de shopping ou chez le coiffeur, prendre du temps pour son hobby ou pour faire du sport, cela fait du bien à la jeune maman. Penser à soi, se faire plaisir, se faire belle pour soi et pour plaire à son conjoint, tout cela aide à supporter les fatigues du quotidien.

Il n'est pas facile de vivre en couple au fil des mois et des années. Il faut savoir donner un petit coup de pouce pour y parvenir et ne pas se laisser envahir par la routine. La vie de couple ne se résume pas à la sexualité, loin de là. Il y a toute votre complicité à retrouver, la tendresse, les projets communs qui aident à renforcer vos liens. Et tout naturellement, votre couple retrouvera sa vie intime, ses désirs, car la sexualité fait bien partie de la vie conjugale, même si cet aspect n'en représente qu'une facette. Mais bien importante.

Il est bien évident que si des tensions et conflits étaient déjà présents dans votre couple avant l'arrivée de bébé, ils ne vont pas disparaître par magie du fait de la naissance. Beaucoup de conjoints sont alors tentés de se réfugier dansleur rôle de parents et de ne pas retrouver leur rôle de conjoints, d'amants. L'important est de pouvoir parler de ces situations et de ne pas les laisser s'installer de façon irréversible. Il existe des thérapeutes de famille, des conseillers conjugaux pour vous aider dans de tels cas, pour vous permettre de retrouver équilibre tant personnel que conjugal.

Les couples heureux font des parents épanouis, aimants et détendus. C'est ce dont vos enfants ont le plus besoin pour s'épanouir à leur tour et être sereins pour aborder leurs apprentissages multiples. Plus que de parents qui se “sacrifient” à tort et oublient de vivre pour eux.

Anne, Psychologue