Stérilet : trois modèles suspendus par l’Agence du médicament

Le 28 novembre 2019, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a publié un communiqué informant de la fin de la commercialisation et de la pose de trois dispositifs intra-utérins : Ancora, Novaplus et Sethygyn.


Stérilet : trois modèles suspendus par l’Agence du médicament

Trois stérilets suspendus

Ayant pris connaissance de nombreux problèmes dus à la pose de ces stérilets, l’ANSM a, la semaine dernière, décidé de suspendre les modèles mis en cause : Ancora, Novaplus et Sethygyn.

Que reproche-t-on à ces trois dispositifs intra-utérins (DIU) ?

  • Une augmentation des expulsions spontanées : des femmes ont vu une partie ou la totalité de leur stérilet expulsé, entraînant une inefficacité/inexistence de leur contraception voire dans certains cas, une grossesse non désirée.
  • Une augmentation des ruptures lors du retrait : lors de l’opération de changement ou de retrait du stérilet, celui-ci s’est cassé à l’intérieur, entraînant des complications.

Vous faites partie des femmes concernées par le port de l’un de ces stérilets ? Ne paniquez pas, soyez attentives et suivez nos conseils.

Que faire si vous êtes porteuse de l’un de ces modèles

Tout d’abord, il faut être attentive à d’éventuels signes évocateurs d’une expulsion du stérilet :

  • Vous êtes victime de douleurs abdominales
  • Vous saignez après un rapport sexuel ou pendant vos règles
  • Les rapports sexuels sont douloureux
  • Les fils de traction du stérilet sont absents ou anormalement longs

Si vous présentez ces symptômes et pensez être concernée, envisagez une contraception d’urgence si un rapport sexuel a eu lieu dans les cinq derniers jours. Si vous portez ce dispositif depuis plus de trois ans, une autre contraception est vivement conseillée en attendant un rendez-vous avec un professionnel de la santé. Cependant, si votre DIU est posé depuis moins de trois ans, l’ASNM « ne recommande pas de procéder à un retrait ».

Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin habituel rapidement.