Quel régime suivre si vous allaitez ?

Faire un régime pendant l'allaitement est une mauvaise idée. Optez plutôt pour un régime alimentaire équilibré pour répondre à vos besoins.


allaitement, santé bébé, santé maman, régime et allaitement, régime alimentaire, post-grossesse

Si vous allaitez, vous devez suivre à peu près le même régime qu'au cours de votre grossesse. Il faut donc éviter la fatigue, dormir le plus possible, ne pas pratiquer de sports "violents" mais veiller à marcher tous les jours.

Surtout, menez une vie calme. Par la force des choses, vous serez amenée à adopter un tel rythme car, au cours des premières semaines suivant l'accouchement, vous serez relativement fatiguée et aurez naturellement besoin de repos.

Régime et allaitement

Les mots clefs pour un régime d’une femme qui allaite sont variété et simplicité. Il faut garder en tête que l'allaitement maternel est la meilleure façon de nourrir son bébé. Par conséquent, la qualité du lait maternel dépend directement de l'alimentation de la mère. Les restrictions alimentaires ne sont pas recommandées pendant l'allaitement. Selon les choix alimentaires de la mère, le lait maternel contient des saveurs différentes, ce qui permet au bébé de de se familiariser avec les aliments qu'il prendra dans quelques mois.

Il est recommandé de cuisiner trois repas par jour, de manger une ou deux collations et de consommer une variété d'aliments de saison.

L'alimentation pendant l'allaitement doit être soigneusement sélectionnée pour répondre aux besoins des mères et des nourrissons. Certains aliments ne sont pas recommandés pendant l'allaitement, généralement parce qu'ils peuvent nuire à la santé du bébé et de la mère. C’est le cas de l'alcool, les boissons énergisantes et les régimes restrictifs.

Recommandation alimentation pour maman

En ce qui concerne votre régime alimentaire, consommez des aliments variés, frais, nourrissants et faciles à digérer. Il faut cependant manger un peu plus qu'au cours de la grossesse. Il vous faut environ 3.000 calories par jour alors que seules 2.500 suffisaient avant l'accouchement.

Afin de vous assurer ces calories supplémentaires, faites un solide petit déjeuner et un bon goûter. Ajoutez également à votre alimentation habituelle du lait, des laitages, des fromages. En effet, ces aliments sont riches en calcium et en phosphore. Mais aussi des aliments riches en protéine (viande, poisson, œufs), des fruits et des légumes.

Avant d'écarter certains aliments de votre régime, consultez les conseils d'un professionnel de la santé.

Autres recommandations

Il vous faut boire également d'avantage, surtout de l'eau, car le lait maternel est composé à 90% d'eau. Veillez  à boire au moins deux litres chaque jour et optez pour de l'eau plate et faiblement minéralisée.

A ce sujet, il est judicieux de prévoir un verre d'eau à portée de main, avant chaque tétée, car une sensation de sècheresse s'installe dans la bouche au cours de l'allaitement.

Si vous allaitez, il faut également éviter certains produits comme la prise de médicaments sans prescription médicale. Oubliez durant cette période es excès de café ou de thé et, bien entendu, l'alcool et le tabac...

Pour finir, essayez, si possible, de vous reposer un bon quart d'heure avant et après chaque tétée.