Les suites de l'accouchement : les désagréments postnataux

La naissance de bébé s'accompagne de quelques désagréments, dont on parle peu. Troubles digestifs, saignements... Les connaissez-vous ?


suites accouchement, suites de l'accouchement, suite accouchement, suites acouchement

Le bonheur de mettre un enfant au monde représente également un immense bouleversement physique et psychique. Et ce sont les manifestations de ce bouleversement que vous allez rencontrer au cours de cette période que l’on appelle les suites de couches. Cette période de réadaptation de votre corps dure six à huit semaines et se termine par la réapparition de vos règles.

Les troubles digestifs après l'accouchement

Votre transit se ralentit, voire s'arrête, pendant 48 heures après l'accouchement, et d'autant plus si vous avez eu une péridurale. La règle d'or est de boire suffisamment et d'adopter une alimentation riche en fruits et en fibres pour faciliter sa reprise.

La progestérone a permis à votre utérus de se détendre pour s'adapter à la croissance de votre bébé, mais elle a également détendu les tissus de vos intestins, les rendant plus paresseux.

Après la naissance de votre bébé, ils ont d'autant plus de mal à reprendre leurs bonnes habitudes que vous pouvez être inquiète à l'idée de tirer sur les fils de votre épisiotomie ou de raviver la douleur due à vos hémorroïdes.

Ce qui est efficace, c'est de faire plusieurs fois par jour des exercices de rentrée de ventre en soufflant à fond pendant 10 secondes. Cela réalise un massage interne des intestins et facilite leur évacuation.

Vous pouvez également vous masser le ventre en suivant le trajet du transit intestinal, à droite, de bas en haut, puis en haut, de droite à gauche, puis à gauche de haut en bas. Massez lentement en effectuant un grand cercle dans le sens des aiguilles d'une montre.

Les problèmes urinaires

Vous pouvez rencontrer plusieurs types de problèmes urinaires :

  • Il se peut que vous n'arriviez pas à uriner spontanément pendant les premières 24 heures, surtout après une anesthésie péridurale. Selon les habitudes de la maternité, une infirmière videra votre vessie à l'aide d'une sonde ou vous invitera d'abord à faire un petit effort pour y arriver toute seule. La rétention d'urine est passagère et disparaît en 24 heures. Une vessie trop pleine pousse l'utérus vers le haut et peut l'empêcher de se contracter, ce qui peut entraîner un risque d'hémorragie. Il est donc impératif d'uriner dans les 6 heures qui suivent l'accouchement.
  • On parle d'incontinence passagère lorsque vous perdez un peu d'urine sans pouvoir vous contrôler. Cela arrive lorsque vous toussez, riez, vous abaissez ou marchez. Ces petits incidents sont dus au relâchement des muscles et des ligaments qui soutiennent le col de votre vessie. En cas de persistance de l'incontinence, votre gynécologue ou sage-femme vous prescrira des cours de rééducation périnéale pratiquée par un kinésithérapeute spécialisé.

La fatigue

Le sentiment d’euphorie des premiers instants après l’accouchement cède très rapidement la place à une désagréable sensation de fatigue et de douleur mêlées. Rien de plus normal. Votre corps, littéralement moulu par les efforts qu’il vient de produire, doit récupérer.

Cette fatigue est à son comble le troisième jour, surtout à cause du manque de sommeil. Il est important de vous reposer afin de ne pas céder à la déprime et mieux résister au baby-blues.