Post-accouchement : allaiter pour moins fumer !

L’allaitement pourrait être un moyen efficace pour aider les jeunes mamans à moins fumer après leur accouchement.


Post-accouchement : allaiter pour moins fumer !

L’allaitement était déjà paré de mille et une vertus. En voici une de plus ! Allaiter pourrait aider les jeunes mamans fumeuses à ne pas reprendre la cigarette ou à en modérer leur consommation après avoir donné naissance à leur bébé.

Des chercheurs américains estiment en effet que l’allaitement serait un excellent patch anti-cigarette. Il pourrait être un « facteur qui protège contre une augmentation du tabagisme après l’accouchement ».

L’étude américaine publiée dans la revue Nicotine and Tobacco a permis de suivre 168 femmes enceintes de 3 mois de grossesse, jusqu’à neuf mois après leur accouchement. Toutes ces femmes enceintes étaient  des fumeuses. Les scientifiques ont constaté que ces futures mamans arrivaient à réduire leur consommation de tabac de manière significative, pendant la grossesse, sans toutefois arrêter complètement de fumer.

L'allaitement, un facteur déterminant

Mais dès que bébé est né, elles ont tendance à se jeter sur leur paquet de cigarettes et à recommencer à fumer sans modération. « Neuf mois après la naissance, le nombre de cigarettes fumées par jour avait dépassé la moitié du nombre fumé avant la conception » souligne Shannon Shisler, qui a dirigé cette étude.  En revanche, elle a pu constater que les mères qui ont allaité pendant 90 jours au moins, ont beaucoup moins fumé que celles qui n’ont pas ou peu allaité.

Le tabagisme représente un risque réel pour la santé de la jeune maman bien sûr, mais les scientifiques s’inquiètent aussi pour celle de bébé qui est susceptible d’être exposé au tabagisme passif. L’allaitement serait donc une motivation de plus pour diminuer sa consommation de tabac et préserver sa santé et celle de bébé !