Contraception : le patch contraceptif

Le patch contraceptif est un des moyens de contraception les plus récents. Le connaissez-vous ?


Contraception : le patch contraceptif

Le patch contraceptif est arrivé en France en janvier 2004. Il est commercialisé sous le nom d'Evra et est disponible sur prescription médicale.

Il s'agit d'un timbre carré (4,5 cm2) de couleur chair qui se colle sur les fesses, les cuisses, les hanches, les bras ou le ventre (pas les seins).

Le patch délivre à dose continue une combinaison d'hormones (progestérone et œstrogène) à travers la peau empêchant l'ovulation. Il se met en place le premier jour des règles une semaine durant. On en applique un chaque semaine (le même jour) hormis la quatrième semaine de chaque cycle menstruel (après le troisième patch). Le patch se place à un endroit différent chaque semaine.

Le patch est très pratique dans la mesure où il réduit le risque d'oubli. Il ne perd pas de son efficacité en cas de nausées ou vomissements. Il est conçu pour résister aux bains et à la piscine. Comme toute méthode contraceptive, le patch a ses adeptes. Certaines le trouvent très pratique, d'autres peu discret. Seul votre médecin vous aidera à choisir la méthode la plus appropriée.

Sachez également que ce produit est relativement cher (environ 15 euros pour une boîte de trois patchs) et n'est actuellement pas remboursé par la sécurité sociale.