A table, bébé ne veut rien manger... Que faire ?

A table, il n'aime rien : ni les fruits, ni la viande, ni le poisson ! Et votre enfant vous réclame continuellement des pâtes et des frites... à chaque repas !


bébé ne veut rien manger

Impliquez-le dans la préparation des repas

Pourquoi, en effet, ne pas le faire participer à la préparation du repas ? Emmenez-le faire les courses avec vous, il pourra ainsi donner son avis. S'il voit un aliment qui lui plait, il pourra vous en faire part. Vous allez sûrement découvrir de nouveaux plats que bébé aimerait bien manger.

Ensuite, à la maison, à votre demande; il vous aidera à cuisiner. Un peu comme un jeu, mais dans la cuisine, il sesentira impliqué et aura hâte de goûter ce plat qu'il a façonné ! Votre enfant lavera les légumes, ajoutera les épices, battra un œuf, déposera le fromage râpé. Et sa maman gardera un oeil sur son aide-cuistot ! Participer lui apportera en outre un sentiment de fierté et son appétit en sera d'autant plus aiguisé.

Manger équilibrer

Votre enfant ne semble pas intéressé par le poisson ou la viande. Votre petit ne voudrait se nourrir que dans le rayon épicerie : bonbons, biscuits au chocolat, gâteaux à la crème, à toute heure. Il faut bien sûr mettre un terme à tout cela. Comment éviter l'affrontement et faire en sorte que les repas restent des moments agréables, sans drame ?
 
Tout d'abord, assurez-vous que votre bambin ne grignote pas dans son coin et arrive à table le ventre plein de sucreries. Ensuite, variez la présentation de vos légumes : crus ou cuits, servis en potée, en morceaux, en purée, en gratin, ou tels quels. Pensez aux multiples possibilités de cuisson pour les carottes, des choux-fleurs, les champignons, les cougettes,... Songez également aux potages, qui sont parfois plus faciles à faire accepter à l'enfant.
 
Pour les viandes, pensez à changer de morceaux, modifier la présentation dans l'assiette. Proposez-lui de temps à autre des viandes ou poissons du style « burger » ou « fish stick », des menus adoptés par les enfants. Ce type de plats doit toutefois rester exceptionnel, et conçus avec de bons produits.
 
Proposez régulièrement des fruits à votre enfant afin de couvrir ses besoins en vitamines, notamment en jus de fruit ou en sorbet. S'il vous dit qu'il n'a pas faim en laissant son assiette quasi intacte, dites-lui que dans ces conditions il n'y aura pas de dessert. Un petit chantage de temps en temps ne lui fera pas de mal... Il y a dans ce cas fort à parier qu'il videra un un tant soit peu son assiette, pour bénéficier de son dessert.

Pour une ambiance agréable aux repas

Idéalement, le repas se prendra dans une ambiance détendue : ne forcez pas à tout prix l'enfant à manger. Présentez-lui, si possible, une assiette joliment décorée, qui augmentera son appétit et son intérêt (on mange aussi avec les yeux !).

De plus, le repas ne doit pas durer une éternité. Le jeune enfant perdra patience et commencera à s'énerver. C'est pourquoi, ne le laissez pas mâcher son bout de viande pendant des heures. Surtout, ne le forcez pas à terminer son plat s'il ne s'en sent pas capable. Ne vous inquiétez pas, il ne se laissera jamais mourir de faim. Retirez son plat après 20 min sans faire de commentaires.

Ne focalisez pas votre attention et la conversation sur ce que votre enfant mange ou non. L'affrontement de face ne mènera qu'à un durcissement du problème, à un âge où votre trésor cherche à s'affirmer par tous les moyens.
 
Voyez également les conseils de notre diététicienne, dans la rubrique Alimentation, afin de trouver des idées de repas qui plairont à votre petit.