La diversification alimentaire de bébé : les bases

Bébé a grandi et peut enfin commencer à manger les mêmes aliments que vous : quand introduire la viande, les oeufs, le poisson, les produits laitiers ?

La diversification alimentaire de bébé : les bases

Comment introduire la viande, les oeufs et le poisson dans l’alimentation de votre tout-petit ? Les protéines animales sont apportées dans l’alimentation de l’enfant vers le 6ème mois sous forme de viande, de poisson, d’œuf. On les trouve également vendus en petits pots de verre, sous forme homogénéisée, souvent mêlés à des légumes.

Répartition dans la semaine :

  • viande : 4 fois par semaine
  • poisson : 2 fois par semaine au repas de midi
  • œuf : 1 fois par semaine

On choisit des viandes et des poissons maigres :

  • bœuf, agneau, veau, poulet
  • colin, merlan, daurade, limande, sole

En ce qui concerne les œufs :

Dans un premier temps, on évite le blanc d’œuf, puis on le donne toujours cuit, car ses protéines sont allergisantes pour la muqueuse intestinale.

  • 7 mois : le jaune d’œuf dur (la moitié dans la purée)
  • 8 mois : le jaune entier
  • 12 mois : œuf entier dur ou mollet, puis à la coque

Comment introduire les produits laitiers?

Les produits laitiers constituent une source non négligeable de protéines et de calcium. Choisissez des produits adaptés au bébé tels que les P'tits Gourmands, enrichis en acides gras essentiels indispensables à son système nerveux et à son éveil, ou optez pour les yaourts et le fromage blanc natures sans ajouter de sucre. Les fromages pourront être introduits dans l'alimentation de bébé à partir de 8 mois.

Comment introduire les autres aliments ?

Les glucides complexes : les pâtes sont des produits élaborés à partir de farine de blé dur. Elles sont riches en amidon et en gluten, ce qui explique leur introduction plus tardive.

* 7-8 mois : semoule, vermicelle fin, biscuit (à la main, après un repas), pain (croûte : les tartines à partir de 10 mois) * 10-12 mois : pâtes alimentaires, riz.

Sucre et produits sucrés : dès que l’enfant marche, il a des besoins caloriques un peu plus élevés. On peut lui donner des glucides rapides (confiture ou miel sur tartine, sucre dans yaourt) sous contrôle.

Matières grasses : les repas de légumes / viande remplacent des tétées ou des biberons, c’est-à-dire du lait, qui contient des lipides. On peut donc ajouter un peu de matières grasses dans la purée de légumes, sous forme d’huile ou de beurre. Cependant, n’hésitez pas à inclure du lait ou des produits laitiers à chaque repas.