Télé, écrans… des dangers pour bébé !

Jusqu’à l’âge de trois ans, la télé est à bannir… même si elle est bien pratique, il faut le reconnaître, et que bébé l’adore !


Télé, écrans… des dangers pour bébé !

Tous les spécialistes de la petite enfance sont d’accord : la télé - et l’usage de tous les écrans qu’il s’agisse d’ordinateurs ou de smartphones – sont néfastes pour les enfants, tout particulièrement avant trois ans.

Mais les écrans (télévisions, ordinateur, tablette et smartphones) font maintenant partie du quotidien de la plupart des familles. Bien qu'ils soient divertissants, les écrans peuvent comporter plusieurs désavantafes pour la santé et le développement des enfants. C'est pourquoi il est déconseillé d'exposer les bébés aux écrans.

De nombreuses recherches se sont concentrées sur le sujet et notamment sur le rôle de la télévision dans le développement des tout-petits. Beaucoup de recherches ont conclu que la télévision n'était pas utile et ni même bénéfique au développement des jeunes enfants, malgré la présence de réelle émissions éducatives qui peuvent avoir un effet positif sur le développement des enfants. 

D'autres ont démontré que la meilleure source de stimulation pour les enfants étaient les interactions qu'un enfant a avec ses parents, son entourage familial et son environnement. Or, plus un enfant reste devant un écran, moins il prendra le temps de jouer et d'interagir avec les autres. De même que laisser la télé allumée pour créer un bruit de fond peut être une nuisance pour les apprentissages des enfants.

Pas de télé avant 2 - 3 ans

Avant 3 ans, les enfants construisent leur relation au monde. Leurs capacités sont en plein développement. Et ils ont besoin de toutes leurs facultés et de tous leurs sens pour exploser leur univers. La télé les prive tout simplement de cet apprentissage. Hypnotisés par l’écran, les enfants ne sont plus présents à eux-mêmes, ni aux autres. Ils ne comprennent pas ce qui se passe sous leurs yeux : pour eux, il s'agit d'une simple succession d'images et de sons.

Et après trois ans ?

La télé est à consommer avec beaucoup de modération après trois ans. Il ne faut pas que bébé soit exposé à plus d’une heure de temps d’écran par jour, y compris lorsqu’il ne regarde pas la télé mais qu’elle est allumée.

L'impact des écrans sur les enfants 

En 2008, un groupe d’experts, cité par l’INPES, rendaient un rapport au Ministre de la Santé.

Les conclusions sont sans équivoques : « La télévision est déconseillée jusqu'à l'âge de 3 ans au moins, quel que soit le programme et que les parents soient présents ou non. (…) Les connaissances actuelles fondées sur les études disponibles, les modèles théoriques et l'expérience clinique des professionnels de la petite enfance soulignent le risque lié à la consommation d'images télévisuelles sur la naissance et le développement des processus de pensée, de l'imagination et l'intégration des émotions ».

La télé favorise donc la passivité et peut avoir des conséquences lourdes sur le développement intellectuel, émotionnel et le langage de bébé. Et même si on pense bien faire en choisissant un programme adapté aux tout petits…

D'ailleurs, pour la Direction Générale de la Santé, «  le concept de programme adapté à l'enfant de moins de 3 ans n'a pas de sens ». Elle «  se prononce contre les chaînes spécifiques pour les enfants de moins de 3 ans ; déconseille la consommation de télévision jusqu'à l'âge d'au moins 3 ans, indépendamment du type de programme ; considère qu'au-delà de 3 ans, chez le jeune enfant, l'usage de la télévision doit être particulièrement prudent ».

Et aujourd'hui ?

Aujourd'hui, un tiers des bébés savent déjà utiliser un smartphone ou une tablette. Ce sont les chiffres d'une étude publiée le 25 avril 2015 et qui a été menée par l'American Academy of Pediatrics. Vers l'âge de 6 mois, un tiers des bébés savent utiliser un smartphone ou une tablette numérique. A un an, un bébé sur 7 passe au moins une heure par jour devant un écran. Et au même âge, 15% des enfants ont déjà utilisé une application sur smartphone et 12% ont déjà joué à un jeu vidéo

Loin de participer à leur développement, les écrans ont toujours une très mauvaise influence sur les enfants. Mais les parents les utilisent de plus en plus comme des babysitter 2.0. En effet selon l'étude, 73% des parents interrogés laissent leurs enfants devant un écran pendant qu'ils font autre chose, 60% pendant qu'ils partent faire les courses, tandis que 65% d'entre eux les utilisent pour calmer leur bébé et 29% les emploient pour aider bébé à s'endormir

Une trop grande exposition aux écrans empêche les enfants de bouger au quotidien, car l'usage des écrans se fait bien souvent au détriment des activités physiques et du jeu libre. Les enfants de 4 à 6 ans passant plus de 2 heures par jour devant un écran joueraient ainsi moins de 30 minutes à l'extérieur que les autres de leur âge

A ne pas bouger suffisamment et en ayant un manque important d'activité physique, outre le risque accru de surpoids et d'obésité, existe surtout le risque d'un mauvais développement des habiletés motrices comme marcher, courir, lancer, sauter, ramper, qui sont indispensables au développement global de l'enfant. 

Selon de nombreuses études, une trop grande exposition aux écrans en bas âge nuit :
- au développement du langage
- à la qualité du sommeil
- à l'attention
- au comportement
- à la réussite scolaire
- à la santé en général (obésité, fatigue, maux de tête, problème de posture, mauvaise alimentation,..)

La règle des 3-6-9-12

S’il ne fallait retenir qu’une seule chose, c’est la règle des 3-6-9-12 popularisée par l'Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA). Cette règle est très simple, elle consiste à intégrer les écrans progressivement dans l'éducation des enfants : 

Avant 3 ans : pas de télé
Avant 6 ans : pas de jeux vidéo sur des consoles individuelles
A 9 ans : internet oui, mais en présence d’un adulte
A 12 ans : internet en autonomie, à condition de connaître les bonnes pratiques de navigation

Aujourd'hui, il sera davantage recommandé de laisser les enfants utiliser les écrans avec modération et ne pas les laisser les utiliser seuls. Il est également conseillé aux parents de ne pas les laisser devant n'importe quelle émission de télévision. Des études ont démontré que le contenu de certaines émissions peuvent laisser une vive impression chez les tout-petits. C'est pourquoi il est préférable de ne pas les laisser regarder d'émissions pour adulte, ou bien de ne pas les laisser en regarder tout seuls. Il faut toujours qu'il y ait au moins un adulte avec lui, de façon à ce qu'il puisse lui expliquer, répondre à ses questions et échanger avec lui sur ce qu'il voit à l'écran.