A quel âge les enfants font-il des caprices ?

Des cris, des pleurs parce que vous lui refusez un bonbon ou un jouet. Voilà qui ressemble à un caprice… Mais à partir de quand bébé commence-t-il à faire de vrais caprices ?


A quel âge les enfants font-il des caprices ?

Un petit bébé ne fait jamais de caprices. Lorsqu’il pleure, qu’il crie et tape de pieds, il exprime un besoin : il a faim, soif, chaud ou froid. Il se sent seul. Il a besoin d’être prise dans les bras… Il faut attendre les 18 mois d’un enfant pour commencer à pouvoir appeler ses crises de pleurs « un caprice ».

Un caprice est la rencontre explosive entre deux notions : ce que bébé aimerait (le principe du plaisir) et la réalité (le principe de réalité). Et malheureusement pour lui, les deux ne coïncident pas toujours… et il va falloir faire avec ! Pour lui, la réalité devrait être telle qu’il l’imagine ou la fantasme. Contrairement à un adulte, il n’est pas capable d’appréhender la réalité de manière rationnelle. Il vit l’instant présent à 100 % et ne sait pas se projeter.

Le terrible two

Alors quand un élément extérieur ou une autre personne vient contrecarrer ses projets, c’est le drame ! Bébé apprend ainsi qu’il n’est pas le centre du monde et qu’il doit tenir compte des autres.

Sans compter que vers ses deux ans, l’enfant entre dans la phase du « non ». Quoique vous lui proposiez, c’est « non » ! Et c’est tant mieux : car cette phase d’opposition qu'on appelle parfois le terrible two atteste que le développement de votre enfant est normal. C’est une étape très pénible pour les parents mais très constructive pour bébé qui découvre qu’il a sa propre pensée, ses propres désirs. Son nouveau credo est : "je m'oppose, donc je suis". L’enfant développe ses envies, ses émotions, vous teste. Mais rassurez-vous, malgré les apparences, il est ravi que ses parents y mettent des limites !

Ce n'est qu'à l'âge de 7 ans, le fameux âge de raison, qu'il sera en mesure se distancier de ses désirs et de mieux se projeter dans la réalité.