Bébé grandit : l'angoisse de la séparation

Vers ses huit mois, bébé réalise que sa maman et lui sont deux personnes séparées. Pire encore, maman peut s'absenter !
 


Bébé grandit : l'angoisse de la séparation

Curieux, sociable, votre bébé a l’habitude de sourire aux passants et adore la compagnie. Et voilà que tout d’un coup il se met à hurler dès qu’un inconnu l’approche ou qu’un proche veut le prendre dans ses bras. Quelle mouche l’a donc piqué ?

Ne vous inquiétez pas si bébé ne veut plus lâcher vos bras. Vers 8 mois, il est très fréquent qu'il devienne farouche, sauvage  et refuse tout contact avec une autre personne que sa mère : il n’est pas en train de se transformer en sauvageon asocial. C’est juste l’angoisse de la séparation.

Cette étape fait partie d'un développement harmonieux. Elle est tout à fait normale, même si elle est très inconfortable pour l’entourage et particulièrement fatigante pour la maman. A la décharge de bébé, il faut dire qu’il prend conscience d’un phénomène qui ne lui plait pas du tout : une réalité qui l’angoisse complètement.

Une source d'anxiété pour bébé

Il commence en effet à réaliser que sa petite personne et celle de sa maman sont deux entités bien différentes et que maman peut s’absenter ! Il fait également la distinction entre sa maman et toutes les autres personnes de son entourage. Non seulement, il réalise que sa mère peut s’éloigner un certain temps et qu’elle n’est pas un simple prolongement de lui mais en plus, que d’autres personnes peuvent se substituer à elle. Forcément pour  bébé, c’est une menace !

Cette étape n’est que transitoire mais elle est importante pour lui. C’est le moment où jamais de jouer à coucou/caché. Il est important de lui montrer que, certes vous vous absentez, mais vous finissez toujours par revenir. Ce n’est pas le moment idéal pour commencer à le faire garder par une nounou ou le laisser à la crèche. Mais si vous ne pouvez pas faire autrement, expliquez-lui bien la situation, rassurez-le et tout finira par rentrer dans l’ordre.