Bébé et l'allaitement : toute une histoire !

L'allaitement est un phénomène mondial, reflet d'une culture, de normes, de croyance : petit tour du monde de l'allaitement.


Bébé et l'allaitement : toute une histoire !

L'allaitement maternel est un phénomène bio-culturel, il s'agit d'un processus biologique déterminé par la culture. L'allaitement maternel est ainsi le reflet de normes, de croyances et de pratiques culturelles diverses. Voyons ce qu'il en est dans plusieurs cultures.

Bébé allaitement: chez nous

L’allaitement est largement conseillé, il s’agit de l’alimentation jugée la plus adaptée aux besoins du bébé. Beaucoup de mères peuvent prolonger leur congé de maternité par un congé d’allaitement ou bénéficier de facilités lors de la reprise du travail.

Ce petit tour d’horizon permet de voir les usages en cette matière. L’allaitement de bébé reste important, qu’il soit choisi pour ses qualités, par tradition ou par manque de choix. Mais que les mamans qui ne peuvent ou ne souhaitent pas allaiter se rassurent : les laits de substitution sont fort valables et il n’y a aucune culpabilité à avoir !Mieux vaut un biberon donné avec plaisir que le sein contre son envie.

Bébé allaitement: Europe de l'Est et Europe Centrale

L’allaitement y est encouragé et toutes les mères allaitent à la sortie de l’Hôpital, mais seulement 30% le font encore après 2 ou 3 mois. Après chaque tétée, il est d’usage d’ajouter un complément car on pense que le lait maternel ne suffit pas. De plus, la bouche du bébé et le téton sont désinfectés après chaque tétée. Les laits de substitution, et autres préparations ne sont pas souvent disponibles et forts chers. Les aliments solides sont donc introduits très tôt.

Bébé allaitement: En Amérique Latine

Au Mexique, 80% des mères nourrissent leur bébé au sein et 38% des bébés sont encore nourris exclusivement au sein à 3 ans. Par contre, 2/3 des femmes habitant en ville ont cessé d’allaiter après quelques mois. Depuis quelques années, le gouvernement du Mexique a décidé de promouvoir l’allaitement maternel.

Au Pérou, 99% des bébés sont nourris au sein, et 60% le sont encore à 1 an. Dans l’ensemble de la culture hispanique, la mère observe la “Cuarentena” une période de repos de quarante jours. Les aliments jugés trop acides sont évités et les aliments favorables à l’allaitement sont favorisés (fromages blancs et secs, tortillas, café au lait, cacao, le poulet.) Ici aussi, les aliments jugés “chauds” sont favorisés pour le bien de la mère et du bébé. On pense que le froid diminue la production de lait et que trop de chaleur rend le lait difficile à digérer.

Les épices sont évitées de même que le persil et les légumes supposés assécher les seins. Par contre, les bières noires et le malt sont bons pour l’allaitement. Le colostrum est également perçu comme lait “sale” et les mères attendent plusieurs jours avant d’allaiter. Les femmes latino-américaines pensent que le stress donne du “lait perturbé”. Elles peuvent opter pour le biberon pour protéger leur bébé de ces effets nocifs. Ces bébés sont sevrés avant l’âge de 3 mois et, au plus tard, dés le début d’une nouvelle grossesse car ces mères croient que leur lait devient alors trop dilué, ce qui pourrait nuire au bébé.

Bébé allaitement: En Afrique

Longtemps, l’allaitement exclusif au sein pendant une longue période a été la norme en Afrique. Ce n’est plus le cas de nos jours, par les programmes de distribution de lait. Mais dans l’ensemble, les bébés vivent accrochés sur le dos de la mère et sont nourris à la demande.

Bébé allaitement: au Kenya

Au Kenya, l’allaitement maternel est la règle et ne pose pas de problèmes. Beaucoup de femmes complètent l’allaitement par d’autres aliments dès 2 ou 3 mois.

Bébé allaitement: au Congo

Au Congo, peu de femmes peuvent se permettre des laits en poudre. L’allaitement maternel y est donc fort répandu.

Bébé allaitement: au Mali

Au Mali, on croit que le lait maternel crée un lien “de sang” entre la mère et l’enfant, et les laits en poudre ne sont que très rarement utilisés. Les enfants sont sevrés vers deux ans.

Bébé allaitement: en Somalie

En Somalie, l’allaitement dure longtemps et il est jugé indispensable à la survie du bébé. Dans ce pays, on retrouve la même coutume de rester 40 jours à la maison. La mère se nourrit d’aliments riches et gras pour favoriser la lactation. De même, le colostrum y est jugé néfaste et sera jeté. Même si l’allaitement se poursuit longtemps, des compléments liquides et solides sont rapidement introduits.

Bébé allaitement: en Asie

Au Cambodge, en Chine et au Vietnam, les aliments sont classés en chauds et froids selon leur nature. Après l’accouchement, les femmes sont appelées à “faire le mois”. Pendant les 28 à 30 jours suivant l’accouchement, on pense que les femmes sont vulnérables, au froid et à la magie. La jeune mère doit donc rester chez elle, éviter le froid, le bain, et marcher à petits pas. Pendant ce mois, la jeune mère ne mange que des aliments jugés “chauds”, comme le poulet, le porc, le gingembre, le sel, le poivre, le riz bouilli et le thé. Ces recommandations aident à prévenir les problèmes de santé chez la femme et le nourrisson. La soupe au chou, aux carottes, au chou-fleur et pommes de terre est supposée favoriser l’allaitement. Les enfants de ces pays sont en général nourris au sein plus d’un an. Les préparations pour bébés étant soit trop chères soit indisponibles. L’allaitement y est donc normal. Le colostrum, le premier lait après l’accouchement y est jugé comme “vieux” et rejeté. Les premiers jours, les bébés sont nourris de thé ou d’eau sucrée. A Hong - Kong et dans d’autres grandes villes d’Asie où l’allaitement est de plus en plus de plus courte durée (3 ou 4 mois), l’usage du biberon est plus fréquent.

Bébé allaitement: au Japon

Au Japon, la santé des enfants est fortement valorisée. L’allaitement y est donc encouragé. Celui-ci se fait encore sur une longue durée mais l’alimentation mixte (sein et biberon) est en augmentation. On y croit aussi qu’un régime alimentaire composé de riz, de soupe, et de gruau peut augmenter la production de lait. On remet aussi à la jeune mère une figurine pour l’aider dans ses prières pour avoir plus de lait. Les Japonais croient également aux vertus des aliments “chauds”.

Bébé allaitement: en Inde

En Inde, l’allaitement ne semble pas beaucoup choisi (environ 25%). Dans les régions rurales, les femmes nourrissent leur bébé au sein jusqu’à la naissance suivante. La mère utilise son voile pour se cacher lorsqu’elle donne le sein. Selon la tradition, les jeunes accouchées ne quittent pas la maison les 40 premiers jours. Elles vont vivre chez leur mère pendant ce temps. Ceci pour les aider à se rétablir et favoriser la lactation.

Bébé allaitement: au Sri Lanka

Au Sri Lanka, l’allaitement maternel est généralisé. Les aliments que les mères consomment sont supposés favoriser la production de lait (poisson frais, poulet et légumes.) Les aliments solides sont introduits à 6 mois pour les garçons, à 7 mois pour les filles, lors d’une cérémonie qui à lieu au temple, au cours de laquelle on donne du riz sucré au bébé.

Bébé allaitement: pour l'Islam

Le Coran recommande l’allaitement maternel. Il dit que les mères doivent allaiter leur enfant pendant 2 ans. Cette pratique est jugée bonne et normale pour la mère et l’enfant. Les femmes enceintes et qui allaitent sont dispensées de respecter le ramadan (mais doivent jeûner plus tard). Souvent, le père récite une prière spéciale avant de mettre le bébé au sein mais la mère peut le faire en son absence.