Allaitement : la montée de lait, un subtil mécanisme

Dès l'accouchement, ce processus naturel se met en marche de manière intense, par réflexe. La montée de lait est possible grâce à deux hormones produites par une glande maîtresse situées sous le cerveau: l'hypophyse.


Allaitement : la montée de lait, un subtil mécanisme

Dès l'accouchement, ce processus naturel se met en marche de manière intense, par réflexe. La montée de lait est possible grâce à deux hormones produites par une glande maîtresse situées sous le cerveau: l'hypophyse.

La stimulation de votre mamelon par la succion de votre bébé déclenche la sécrétion de ces deux hormones:

  • La prolactine commande la production de lait de la glande mammaire.
  • L'ocytocine commande l'éjection de lait à travers le mamelon.

En tétant le mamelon, il induit une production et une décharge de prolactine qui stimule la fabrication de lait par laglande mammaire.

Il est recommandé de mettre votre bébé au sein le plus tôt possible, car votre bébé a durant les premières heures de sa vie un réflexe de succion très fort dont l'intensité va décroître pendant 24 à 36 heures pour ensuite reprendre toute son efficacité.

Les trois premiers jours, vous produisez du colostrum, il s'agit d'un liquide jaune, épais produit en petite quantité. C'est une substance très riche en protéines et en anticorps qui vont favoriser l'immunité de votre enfant et sa résistance aux infections.

Le colostrum agit également comme un léger purgatif et l'aide à se débarrasser du méconium qui se trouve encore dans ses intestins.

Et puis, vers le troisième jour, intervient la montée laiteuse. Elle peut créer une tension dans vos seins et vous aurez l'impression qu'ils sont congestionnés, la peau se tend, les veines paraissent dilatées et vous pouvez sentir comme des petites boules dures qui truffent la glande. Cette sensation d'inconfort sera peut-être accentuée par une légère hausse de votre température. Surtout, mettez votre bébé au sein le plus possible durant pour éviter l'engorgement mammaire.

Il est normal que durant cette période, vos seins coulent tout seul entre deux tétées et tâchent fortement votre soutien gorge. Pour plus de confort, mettez des compresses d'allaitement en ouate qui absorbent ces écoulements de lait.

Si l'allaitement maternel est un phénomène naturel, il dépend également de tout ce qui agit sur votre système nerveux central :

  • la fatigue
  • le stress
  • la contrariété
  • la sensation douloureuse lorsque votre bébé tète
  • la peur qu'il ne boive pas assez peuvent diminuer, voire même arrêter la lactation.

Le repos et une alimentation saine sont vos meilleurs atouts pour un bon allaitement.