Comment réussir le sevrage de bébé ?

Vous avez décidé d'arrêter l'allaitement ? Le sevrage ne s'improvise pas : avez-vous choisi le bon moment ? Sachez prendre votre temps.

Comment réussir le sevrage de bébé ?

La production de lait maternel diminue spontanément si le bébé tête moins. Sevrer consiste donc à faire baisser la production de lait afin de cesser progressivement l'allaitement. Mais attention, pas de précipitations ! Le sevrage exige de prendre son temps.

Pourquoi ? Tout d'abord car il n'y a rien de pire pour le galbe des seins qu'un arrêt brutal de l'allaitement. Ensuite parce que, en prenant votre temps, vous limiterez les engorgements et enfin car vous devez éviter au maximum de frustrer votre bébé.

Quand sevrer?

L’Organisation Mondiale de la Santé stipule qu’un bébé n’a besoin d’aucune autre alimentation que le lait maternel pendant les 6 premiers mois de sa vie. L’industrie des aliments pour bébés essaye bien évidemment de nous faire croire le contraire...

Le sevrage sera nettement plus facile si vous le démarrez au moment où vous commencerez à diversifier l’alimentation de votre enfant. Il faut savoir que plus vous aurez allaité longtemps (au minimum 5 mois), plus le galbe de vos seins sera embelli.

Ne pensez pas que le fait de reprendre votre travail, signifie obligatoirement l’arrêt total de l’allaitement ! Aux Etats-Unis, par exemple, 50 % des mères qui ont un enfant de six mois, allaitent encore. Il est tout à fait envisageable de donner une tétée le matin, une en rentrant le soir et une dernière avant de vous coucher. (Allaiter est d’ailleurs bien plus pratique que de donner un biberon si votre bébé se réveille au milieu de la nuit). Pendant le week-end, vous essayerez, par contre, d’allaiter pour toutes les tétées. Si, en règle générale, la production de lait est un peu basse en fin de semaine, elle aura totalement repris le lundi matin.

Lorsque l’allaitement est bien rodé (au bout d’environ 3 mois), il vous est tout à fait possible de quitter votre bébé quelques jours et de maintenir votre production de lait à l’aide d’un tire-lait.

Combien de temps faut-il pour sevrer bébé?

Quand vous aurez pris votre décision, avant de commencer assurez-vous que votre bébé est en bonne forme (pas de rhume ou d’ennuis gastriques). Il vous suffira ensuite de remplacer une tétée (ni celle du matin, ni celle du soir de préférence) par un biberon de lait artificiel. Au bout de quelques jours votre production de lait baissera. Un sevrage après un allaitement prolongé, lorsque le bébé ne tète plus que quatre fois par jour, sera plus rapide (une semaine à dix jours pour un sevrage complet) qu’un sevrage après un allaitement court, lorsque le bébé tète encore six à huit fois par jour. Si vous avez entrepris dès le départ un allaitement mixte (alternance de tétées et de biberons) le sevrage sera beaucoup plus rapide. En effet, dans ce cas-là, la production de lait n’aura jamais été parfaitement rodée (l’allaitement n’aura d’ailleurs jamais été véritablement satisfaisant).

Si vous avez l’intention d’arrêter totalement ou partiellement l’allaitement en raison d’un voyage ou de la reprise de votre travail, pensez à bien démarrer le sevrage à l’avance.

Les difficultés du sevrage

Le sevrage n’est pas seulement un changement de lait, c’est aussi un évènement important dans la vie affective de votre enfant, on retire au bébé ce qu’il aime, ce à quoi il était habitué.

Le sevrage doit se passer dans le calme et la tendresse afin de ne pas devenir une frustration ou une épreuve douloureuse.

Il faut également faire attention à ce que le sevrage ne coïncide pas avec un autre changement important, comme son entrée en crèche, une nouvelle nourrice, un déménagement.

Certains bébés acceptent d’emblée le biberon alors que d’autres feront toutes les difficultés du monde. Si votre bébé a de la peine à s’habituer à la tétine, essayez, si cela vous est possible, de le nourrir au sein à nouveau pendant quelques jours ou quelques semaines.

Ces bébés qui refusent obstinément tout biberon et tout lait artificiel acceptent souvent très bien la petite cuillère, si vous savez patienter jusqu’à 4 mois, vous passerez de l’allaitement à la diversification :

  • purée de légumes
  • panade de fruits
  • yaourt
  • fromage blanc de croissance

Pour les jeunes mamans qui doivent impérativement arrêter l’allaitement et qui connaissent des difficultés de sevrage, il faut parfois demander au papa, à une grand-mère ou une amie proche de donner le biberon quand vous êtes hors de la pièce, loin de votre sein et affamé, votre bébé acceptera mieux le biberon.