Le sommeil de bébé : comment l'aider à faire ses nuits ?

Petit ou gros dormeur ? Bébé ne fait pas ses nuits ou dort mal ? Découvrez quelques astuces pour l'aider à bien dormir... et ce qu'il faut éviter !

Le sommeil de bébé : comment l'aider à faire ses nuits ?

Le premier mois, votre bébé dort entre 20 et 23 heures en moyenne. Mais un bébé n'est pas l'autre et il y a les gros et les petits dormeurs. En effet, chaque bébé a sa personnalité de dormeur.

Les premiers jours

Dès les premiers jours, on peut distinguer les gros dormeurs des petits nerveux qu'un rien réveille. Le tout est d'apprendre à reconnaître et respecter ce besoin fondamental d'équilibre, bien reposé, bébé sera plus serein. Il est important de laisser votre bébé trouver son propre rythme et ajuster lui-même les moments où il a faim et ceux où il préfère dormir.

Enfin, si bébé dort autant, c'est simplement pour parfaire sa maturation cérébrale. En effet, le sommeil joue également un rôle important dans sa croissance, car c'est principalement au cours de son sommeil qu'est secrétée l'hormone de croissance indispensable à son bon développement.

Si vous cassez son rythme, bébé risque de vous gratifier de nuits entrecoupées de cris. Il va se réveiller toutes les 2 heures, toutes les nuits simplement parce que son cerveau aura enregistré qu'une période de rêve se finit toujours par un réveil.

Le deuxième mois

Le cycle de votre bébé va quelque peut se modifier. Si au cours du premier mois, votre bébé avait un cycle de sommeil de 50 minutes, il va maintenant connaître un cycle de 70 minutes.

D'une manière générale, la qualité du sommeil de l'enfant va dépendre essentiellement de votre attitude. Se précipiter au moindre pleur ou, au contraire, le laisser pleurer longtemps sont deux attitudes néfastes qui influenceront le sommeil de bébé.

Les parents doivent aussi apprendre à moduler leurs attitudes en fonction de l'âge et du tempérament de bébé, décréter qu'il faut être ferme avec un bébé de 2 mois est aussi incohérent que de se lever toutes les nuits pour bercer un enfant de 3 ans.

Les deux premiers mois, votre seule attitude doit être de vivre à son rythme. Il faut laisser à votre bébé le temps de s'adapter à sa nouvelle existence, sachant que d'une manière générale, il ne passera pas ses nuits avant le 4ème mois (sauf de rares exceptions).

Lui donner des repères

Certains rituels vont permettre à votre bébé de comprendre qu'on ne vit pas de la même façon le jour et la nuit, qu'il y a une vie sociale dans l'une et pas dans l'autre. Ces repères vont aider votre bébé à mettre en place le rythme jour/nuit.

  • Exemples de repères la nuit, parlez-lui le moins possible et chuchotez en lui donnant le sein ou le biberon, n'allumez pas la lumière, faites le moins de gestes possibles, recouchez-le sans éterniser les câlins.
  • Exemples de repères la journée, l'heure des repas, des jeux, de la promenade et du bain vont constituer pour lui des repères.

Surtout, ne le réveillez pas pour le nourrir, le changer, le promener ou pour le présenter à la famille ou aux amis.

Ne tenez pas compte des recommandations de votre entourage, mais écoutez votre instinct qui vous incite à le garder souvent dans vos bras, à le bercer et à le rassurez. A l'écoute de votre bébé, vous repèrerez vite les signes de fatigue et les différentes sortes de pleurs.

Il est important que les conditions d’endormissement soient identiques à celles dans lesquelles il se réveillera. En effet, si vous l’endormez dans vos bras, puis le couchez dans son berceau une fois endormi, il se réveillera dès qu’il sentira que vous n’êtes plus là et son cycle de sommeil sera perturbé.

Petite astuce : Une fois couché sur le dos dans son berceau, posez une main sur son ventre pour qu’il sente votre présence dans un premier temps pour ensuite diminuer ce laps de temps afin que cela ne devienne pas une habitude dont il ne puisse se passer.

Erreurs à éviter

  • Respectez les phases de son sommeil. Rappelez-vous que dans un sommeil paradoxal, bébé peut geindre, bouger ses yeux, avoir une respiration rapide et irrégulière. Attendez qu'il pleure vraiment avant de vous précipiter dans sa chambre car vous pourriez le réveiller et perturber son sommeil.
  • Ne le suralimentez pas. Beaucoup de parents pensent que leur bébé a faim quand il pleure et multiplient les biberons. Bébé risque alors de régurgiter pendant son sommeil ou d'avoir une sensation de pesanteur qui le gêne et perturbe alors son sommeil.
  • Ne bouleversez pas son cadre de vie. Votre bébé est comme un petit chaton qui a besoin de calme et d'une vie sans agitation avec sa maman. Ne commencez pas à le trimbaler partout ni à lui imposer une multitude de visiteurs.