Les rituels du soir : les portes du sommeil de bébé

Votre enfant grandit. Maintenant, le soir, il préfère jouer plutôt que d'aller se coucher. Respecter un certain rituel peut l'aider à mieux accepter ce moment.

Les rituels du soir : les portes du sommeil de bébé

Les rythmes de votre enfant sont à présent différents : le soir, il veut encore jouer ou rester auprès de vous. D'où certaines difficultés lorsqu'il doit tout interrompre pour aller se coucher. Votre petit peut également être angoissé à l'idée de se retrouver seul dans sa chambre. Il peut se montrer réticent lorsque vient l'heure de se coucher.

Préparez-le à cette perspective et dites-lui calmement, mais fermement, que dans 10 minutes il va devoir tout ranger, aller prendre le bain et puis aller au lit. Il pourra ainsi s'habituer à cette idée. De préférence, choisissez des activités calmes en fin de journée, de façon à ce que votre enfant soit dans de bonnes dispositions pour s'endormir.

Lors du coucher, essayez de respecter chaque soir le même rituel avec votre bambin. Par exemple : Papa ou Maman l'accompagne jusque dans son lit, raconte une dernière histoire, met une petite musique calme, donne un dernier bisou, puis le quitte, en lui laissant une petite lumière.

Veillez à ce que tous les éléments indispensables à votre trésor soient réunis : son doudou ou sa une sucette, le respecter du rituel (dire bonne nuit aux peluches ou de mettre une certaine musique par exemple). Tâchez de mettre votre enfant au lit à heure fixe, en lui donnant des repères.

Soyez ferme lorsque vous le quittez : demandez-lui de ne plus se lever pour différents prétextes comme « J'ai soif », « J'ai trop chaud »,... Il vous faudra évidemment concilier à la fois douceur et fermeté. Plus vous tiendrez bon sur le même rituel et sur vos attentes, plus votre petit s'y habituera et finira par les accepter. Par contre, si vous ne donnez pas de repères ou si vous manquez de fermeté, votre bambin tentera rapidement de rester éveillé plus tard, éprouvera des difficultés à l'endormissement et fera preuve de colères inutiles.

L'heure du coucher peut varier d'un enfant à l'autre, selon sesbesoins plus ou moins importants en sommeil. Par contre, ce qui est important c'est que vous, parents, ayez droit à une soirée bien à vous.