Allergie aux poils de chat : comment épargner bébé ?

En tant que jeune maman, peut-être vous arrive-t-il d'être émue, voire amusée de voir votre nourrisson éternuer ? Néanmoins, vous ignoriez sans doute les causes susceptibles d’en être à l’origine. Si vous avez un beau matou à la maison, il est bien possible que bébé fasse une allergie aux poils de chat... Comment savoir s'il développe une allergie ? Quelles sont les précautions à prendre pour son bien-être ?


Allergie aux poils de chat

Les manifestations du développement d’allergie aux poils de chat

Un nourrisson qui développe une réaction allergique aux chats peut être identifié grâce à quelques signes bien connus. Il vous revient en tant que parent d’y prêter attention. Ainsi, un enfant allergique aux chats :

  • se frotte constamment les yeux, au point qu’ils soient rouges
  • a une respiration sifflante pendant la sieste
  • peut avoir une toux sèche
  • éternue souvent, et son petit nez coule
  • se gratte la gorge

Lorsque vous remarquez ces symptômes, il y a de grande chance que votre petit fasse une allergie aux poils de chat. Pas d’inquiétude, prenez immédiatement rendez-vous avec le pédiatre. Il est seul habilité à déterminer si les gênes que développe votre bébé sont causées par les poils du félin.

Comment épargner bébé ?

Une fois le diagnostic posé, le médecin se charge d’indiquer le traitement adapté à votre enfant durant le temps nécessaire. Cependant, il vous revient de mener des actions de prévention pour que bébé se sente désormais à l’aise. En suivant ces quelques conseils, vous pourrez éviter cette allergie aux poils d’animaux :

  • Empêchez votre chat de rentrer dans la chambre du nourrisson ! Les chats adorent marquer leur territoire et ceci encore plus lorsqu’il s’agit du berceau moelleux de bébé pour y faire sa toilette.
  • Isolez la litière du chat sur un balcon ou dans un garage et préférez un modèle avec une porte à clapet.
  • Brossez votre chat (même s’il n’aime pas ça !) pour éliminer un maximum de poils. Ce ne sont pas les poils en eux-mêmes qui sont allergènes, mais l’urine et la salive collée dessus qui le sont.
  • Si votre petit à des problèmes de respiration vous pouvez investir dans un purificateur d’air, avec un filtre à charbon actif. Il éliminera les poussières d’acariens, de poils de chat, les bactéries et les mauvaises odeurs en suspension dans l’air.
  • Évitez les plaids, couvertures et autres nids à poils de chat que vous laissez sur le canapé. Rangez-les dans un placard fermé quand vous ne vous en servez pas.
  • Se laver les mains après les caresses avant de prendre bébé dans les bras.
  • Autre solution, cette fois radicale : confiez votre chat à des amis qui aiment les animaux et sauront s'en occuper...

Ces quelques conseils vous aideront à préserver votre nourrisson des poils de chat.