La colique du nourrisson, un signe de mal être

La colique du nouveau-né aux alentours du 1er mois n'est pas toujours le signe précurseur d'une maladie...


La colique du nourrisson, un signe de mal être

La colique du nouveau-né aux alentours du 1er mois n'est pas toujours le signe précurseur d'une maladie (comme une allergie au lait de vache) mais, selon le professeur Jean-Louis Bernard, chef du service d'oncologie à l'hôpital La Timone à Marseille, il s'agit dans 4 cas sur 10, d'une difficulté d'adaptation du bébé à son nouvel environnement. Votre pédiatre peut vous indiquer les gestes apaisants à accomplir : bercement, portage, respecter la régularité des repas et du bain... Les erreurs à éviter : multiplier les biberons ou changer souvent de marques de lait, ce qui risque de provoquer de véritables maux de ventre !