Autisme : comment aider bébé ?

L'autisme est un état dans lequel se trouve l'enfant qui n'est pas capable d'interagir avec les autres et dans lequel il peut démontrer une résistance obsessive aux changements.

Autisme : comment aider bébé ?

Dans le passé, on disait que l'enfant avait subi une privation d'émotivité pour expliquer ce phénomène. De nos jours, on sait que l'autisme a une origine physiologique dans la mesure où c'est le résultat d'une anomalie dans le cerveau. Cette anomalie peut se produire avant la naissance ou après mais, en général, elle se manifeste avant 3 ans. La cause peut être une maladie de la mère pendant la grossesse, une déficience d'oxygène pendant la naissance ou une maladie infantile comme les oreillons.

L'autisme est beaucoup plus fréquent chez les garçons que chez les filles. Il est possible que vous ne vous rendiez pas compte tout de suite du fait que votre enfant est différent des autres et que vous ne vous inquiétiez pas trop s'il n'est pas trop communicatif. Normalement, on s'aperçoit que quelque chose ne fonctionne pas lorsque l'enfant commence à grandir.

Les effets de l'autisme

Tous les enfants autistes présentent les mêmes caractéristiques mais certains d’entre eux possèdent un degré d’habileté nettement supérieur à la moyenne. Ses caractéristiques sont : les problèmes d’interaction sociale, une communication et une imagination détériorées. Certains enfants autistes présentent une mémoire prodigieuse, tandis que d’autres ont un comportement répétitif.

Dans le cas de l’interaction sociale, si le degré d’autisme de l’enfant est grave, il sera différent des autres enfants, ce ne sera pas facile de le calmer quand il pleure, il sera très tranquille et ne répondra pas aux gestes tel qu’un sourire.

En général, l’enfant autiste montre un manque d’intérêt pour interagir avec les autres personnes, surtout avec les autres enfants. S’il accepte le contact, son comportement sera répétitif et artificiel.

Les enfants autistes ne ressentent pas le désir de communiquer avec d’autres personnes et s’ils parlent, leur langage sert à exprimer leurs besoins immédiats. Ils n’utilisent pas non plus leur capacité imaginative pour jouer avec les jouets et peuvent se montrer très intéressés par un petit détail d’un objet ou d’une personne et non par leur ensemble.

Certains enfants autistes ont une capacité de mémoire impressionnante. Ils sont capables de retenir des listes énormes d’informations et de les répéter, de dessiner des choses qu’ils ont vues ou de se rappeler de conversations entières.

D’autres ont un comportement répétitif, comme le bercement, le mouvement violent de la tête ou l’action de faire tourner les objets. Le type d’activité répétitive dépendra du niveau de capacité de l’enfant. Parfois, vous observerez qu’il pose la même question une fois après l’autre et qu’il attend toujours la même réponse ; il peut aussi vouloir que son rituel pour aller au lit, le soir, soit exactement le même chaque nuit.

Les besoin de l'enfant autiste

Au plus vite l’autisme est diagnostiqué, au mieux c’est pour répondre aux besoins de l’enfant, qui vont varier selon la gravité de son état et les problèmes physiques ou d’apprentissage qu’il présente.

Certains enfants pourront aller dans une école normale dans laquelle ils recevront une aide supplémentaire et d’autres devront aller dans une école spéciale pour les enfants ayant des problèmes d’apprentissage.

Comment aider l'enfant autiste?

Même s’il n’existe pas de remède contre l’autisme, on constate une amélioration à partir de 13 ans et une socialisation progressive ; la période la plus difficile se situe, en fait, entre 2 et 5 ans.

Vous pouvez choisir parmi quelques thérapies, comme celle de serrer très fréquemment l’enfant dans vos bras même si l’enfant y est indifférent. Si vous suivez cette thérapie, l’enfant se sentira réconforté et il ne devra pas recommencer l’interaction lui-même.

Une autre thérapie est la relaxation et le massage, qui l’aideront à se lier aux gens à travers le toucher.

La psychothérapie suppose un travail avec toute la famille, pour que les parents puissent comprendre le comportement d’un enfant autiste.

La thérapie du langage suppose l’amélioration des facilités de communication de l’enfant moyennant l’utilisation des signes mais qui, en aucun cas, ne devront se substituer au langage.