L'ictère physiologique, une jaunisse du nouveau-né très fréquente

L'ictère physiologique ou jaunisse du nourrisson est une maladie bénigne très fréquente. Que faut-il faire si votre nouveau-né est concerné ?

L'ictère physiologique, une jaunisse du nouveau-né très fréquente

L'ictère physiologique appelé encore ictère simple du nouveau-né est une jaunisse qui apparaît très fréquemment chez les bébés nés à terme (environ une fois sur trois) et presque toujours chez les bébés prématurés, 24 à 48 heures après la naissance.

Il est dû au fait que, chez le nouveau-né, les globules rouges sont trop nombreux dans le sang. Une grande partie de ceux-ci va donc devoir être détruite à la naissance. La destruction des globules rouges donne lieu à la formation de bilirubine qui elle-même doit être transformée par le foie avant d'être éliminée.

Or, le foie encore souvent immature ne va pas pouvoir effectuer cette tâche parfaitement et l'excès de bilirubine dans le sang va se traduire par le teint jaune que peut avoir votre nouveau-né.

Cet ictère physiologique dure parfois plus longtemps lorsque lebébé est allaité par sa mère, car dans le lait de certaines femmes, on trouve une substance empêchant le métabolisme de la bilirubine.

Bien que l'ictère physiologique soit tout à fait banal, l'on prélèvera régulièrement une petite goutte de sang à votre bébé (en général au talon) pour analyse afin de surveiller que le taux sanguin de bilirubine ne deviennent pas trop élevé, car au-delà d'un certain seuil, la bilirubine peut être toxique pour le cerveau.

A partir d'un certain taux, bébé sera placé nu, pendant quelques heures à quelques jours, les yeux protégés par un bandeau sous des rayons ultraviolets (photothérapie) qui vont détruire la bilirubine. Dans de nombreuses maternités, bébé peut rester dans la chambre, à côté de sa maman, pendant le traitement qui est arrêté lorsque le taux de bilirubine est redescendu.