La méningite chez l'enfant : quels sont les symptômes ?

La plupart du temps, la méningite chez l'enfant n'est pas grave. Mais il faut distinguer la méningite bactérienne et virale.


méningite enfant

Comment détecter une méningite chez l'enfant ?

Pour commencer, la méninge est le tissu qui recouvre le cerveau et la moelle épinière. Sous la méninge circule le liquide céphalo-rachidien qui irrigue le cerveau et la moelle.

Le liquide céphalo-rachidien peut être obtenu en effectuant une ponction dans la partie inférieure du dos. On peut ainsi vérifier si l'enfant est malade ou non. C'est le cas notamment lorsque le liquide céphalo-rachidien est trouble. Mais également s’il contient du pus ou que les résultats du laboratoire révèlent une infection.

Généralement, si la ponction lombaire est prise en charge par des professionnels, les complications sont minimes. Chez les enfants plus âgés, on effectue une anesthésie locale. Néanmoins, il est déconseillé d’anesthésier un bébé car des effets secondaires peuvent apparaître.

Les symptômes de la méningite chez l'enfant ?

Chez les bébés de moins de deux mois, la méningite peut se manifester par de la fièvre, irritabilité et une fontanelle enflée. Les muscles du cou ne sont pas suffisamment forts et manquent de rigidité, c’est pourquoi il est parfois nécessaire d’effectuer cette ponction lombaire afin d’éliminer la possibilité de méningite.

Chez les enfants de plus de deux mois, le symptôme est la rigidité du cou. On le constate lorsque l’enfant penche la tête vers l’avant. Maux de tête, fièvre, léthargie, vomissements ou convulsions peuvent également être d’autres symptômes.

Les différents types de méningite

La méningite peut être due à des bactéries ou à des virus. D’ordinaire, les méningites virales ne sont pas graves. Les méningites bactériennes sont, par contre, plus sérieuses, voire fatales, mais elles peuvent être guéries si on les diagnostique à temps.

Pour les méningites de type viral, les médicaments n’attaquent pas la maladie. Cependant, lorsque la méningite est de type bactérien, le pédiatre décidera souvent d’administrer des antibiotiques par voie intraveineuse pendant une ou deux semaines. La période d’incubation de la méningite virale varie entre 3 et 6 jours mais elle est uniquement contagieuse pendant la phase aiguë de la maladie.

Lorsque la méningite est bactérienne, la période d’incubation, le degré de contagion et la durée du traitement, tant pour l’enfant que pour les personnes ayant été en contact avec lui, dépendent des bactéries responsables de la maladie.

Les vaccins

  • En Belgique, le Conseil supérieur belge de la santé a adapté ses recommandations sur la vaccination des enfants et des adolescents contre la méningite. Il recommande de remplacer le vaccin actuel contre le méningocoque C par le vaccin conjugué contre les méningocoques A, C, W et Y. La vaccination générale contre le méningocoque B n’est pas (encore) recommandée.

  • En France, les nourrissons doivent être vaccinés à partir du 5e mois et recevoir un rappel au 12e mois. La vaccination est donc obligatoire pour les bébés nés en 2018. Mais elle est aussi recommandée pour les enfants et les adolescents. Le vaccin contre la méningite est conseillé jusqu'à l'âge de 24 ans.