Bronchiolite, comment la reconnaît-on ?

En Île-de-France, l’épidémie de bronchiolite est déclarée. De plus, Santé publique France a annoncé que la région Centre était en état de « pré-épidémie » en raison de multiplication des cas. Mais comment savoir que votre petit bout a attrapé ce virus ? 


Bronchiolite, comment la reconnaît-on ?

Maladie des bronches, la bronchiolite est due à un virus répandu et très contagieux. Ce dernier se transmet par la salive, les éternuements, la toux ainsi que les objets souillés par une personne enrhumée et par les mains. C’est pourquoi, si une personne de votre entourage est enrhumée, ce rhume peut être la cause d’une bronchiolite chez bébé.

Les symptômes de la bronchiolite

La bronchiolite commence par un simple rhume, c’est-à-dire le nez qui coule et une fièvre peu élevée. Cependant, les symptômes s’aggravent petit à petit. Bébé est agité et n’arrive plus à avaler son biberon. Il est alors indispensable de prendre rendez-vous chez votre médecin, qui prescrit généralement des séances de kiné respiratoire.

Eviter la transmission du virus

Afin d’éviter la transmission du virus, voici quelques gestes et précautions que l’entourage de bébé doit prendre :

- Imposez à vos invités de se laver les mains lorsqu’ils arrivent chez vous. De même pour vous, lavez-vous les mains pendant 30 secondes avant et après chaque change, et avant la tétée, le biberon, les câlins et les repas.

- Demandez à vos proches de ne pas embrasser votre petit bout. On vous rappelle qu’un simple rhume chez l’adulte peut se transformer en bronchiolite chez bébé.

- Pensez à ouvrir les fenêtres au moins 10 minutes par jour afin d’aérer.

Les urgences, quand faut-il s’y rendre ?

Ne vous rendez aux urgences que si :

- Bébé est âgé de moins de 6 semaines

- Bébé est né prématurément et a moins de 3 mois

- Bébé moins de la moitié de ses biberons pendant au moins 3 jours consécutifs

- Bébé vomit beaucoup

- Bébé dort en permanence