La diarrhée chez bébé : quand s'inquiéter ?

La diarrhée n'est pas une maladie grave sauf si elle persiste : la déshydratation est alors à craindre. Comment la traiter ?

La diarrhée chez bébé : quand s'inquiéter ?

La diarrhée se caractérise par des selles très fréquentes, très molles, voire liquides. Elle est parfois le signe d'une intolérance aux protéines de lait de vache ou au gluten et peut également survenir lors d'une antibiothérapie par destruction de la flore intestinale.

Elle est le plus souvent due à une inflammation de l'intestin (entérite) d'origine bactérienne ou virale. Les examens de laboratoire ne permettent pas toujours d'identifier la cause de la diarrhée; cependant, les virus et les bactéries le plus souvent incriminées sont le rotavirus, l'astrovirus, l'adénovirus entérique, les bactéries à Gram négatif, comme l'Escherichia coli ou les salmonella.

Les symptômes d'une entérite dépendent bien entendu de l'agent responsable. Le début de l'affection peut être lent ou brutal, accompagné ou non de fièvre et de vomissements. Sa durée varie entre 48 heures et quelques jours. Mais dans tous les cas, elle s'accompagne d'une perte en eau et en électrolytes plus ou moins importante, pouvant faire courir à l'enfant un réel danger en cas de déshydratation.

Dans les pays en développement, la diarrhée est une des causes principales de mortalité chez les jeunes enfants. Chez nous, elle représente une maladie moins grave, mais il est très important qu'elle soit bien traitée, afin de prévenir la survenue d'une diarrhée chronique ou de complications graves telles que la déshydratation ou la septicémie.

Ainsi, devant un tableau clinique d'entérite :

  • on procèdera éventuellement à une analyse de selles en laboratoire, ceci afin d'identifier le germe ou le virus responsable. Dans certains cas, une antibiothérapie est nécessaire
  • on surveillera le poids de l'enfant: en effet, une perte de plus de 10% du poids est un signe de déshydratation importante nécessitant une hospitalisation d'urgence en vue d'une réhydratation par perfusion
  • tout signe de déshydratation doit amener à une consultation chez le pédiatre sans tarder
  • dans les cas moins graves, un traitement oral suffit. Il est essentiel de donner beaucoup à boire à l'enfant en lui administrant des anti-vomitifs le cas échéant. On donnera avant tout des solutions hydroélectrolytiques, de l'eau sucrée, du coca-cola, de l'eau de riz, du bouillon ou tout autre liquide qu'accepte l'enfant à condition qu'il ne s'agisse pas de lait, ni de jus de fruits
  • un régime strict sera prescrit pendant au moins 48 heures par le pédiatre et la réalimentation sera progressive