Les symptômes et le traitement du reflux gastro-oesophagien

Le reflux gastro-oesophagien génère une véritable gêne chez bébé qui se manifeste par des pleurs, des vomissemets. Sachez le reconnaître pour le traiter.

Les symptômes et le traitement du reflux gastro-oesophagien

Le reflux gastro-oesophagien se traduit par des régurgitations abondantes et à distance des tétées. Il s'accompagne de troubles fonctionnels tels que des pleurs, de l'irritabilité, de la pâleur, des troubles du sommeil, une perte de poids, des grimaces, etc.

La zone de passage entre l’œsophage et l’estomac s’appelle le cardia. Au moment de la digestion gastrique, le cardia se gonfle, va comprimer le bas œsophage et empêche les aliments d’y remonter. Il peut arriver que cette zone de jonction joue mal son rôle de clapet et que le contenu liquide et acide de l’estomac remonte à contresens dans l’œsophage.

Le reflux gastro-oesophagien se traduit par des vomissements et peut entraîner des sensations de gêne et de brûlures et dans certains cas une irritation sévère de l’œsophage.

Quand le liquide passe dans les voies respiratoires, le reflux peut se signaler par d’autres symptômes, comme des troubles ORL, des bronchites à répétition, des maux de ventre ou une pneumonie.

Dans certains cas plus rares, le reflux gastro-oesophagien peut entraîner un ralentissement du rythme cardiaque.

Les régurgitations du reflux gastro-oesophagien s’estompent en général vers l’âge d’un an, lorsque l’enfant passe le plus clair de son temps debout.

Si les troubles s'avèrent sérieux, des examens sont nécessaires

  • La pHmétrie consiste à mesurer dans l’œsophage les reflux acides venant de l’estomac, leur fréquence et leur intensité. On introduit une sonde dans la bouche, que l’on conduit jusque dans l’estomac. Le bébé rentre à la maison pendant 24h avec la sonde, laps de temps pendant lequel la sonde enregistrera les variations de PH.
  • La fibroscopie de l’œsophage, on introduit une sonde munie d’une caméra par le nez ou la bouche qui permet de voir directement les lésions ( l’inflammation, par exemple) et vérifier que le clapet censé faire obstacles aux régurgitations ferme bien.
  • La radiographie, avec opacification de l’estomac à l’aide d’une bouillie opaque aux rayons X avalée par le bébé est un examen classique.

Le traitement

Le traitement doit être mis en œuvre par votre médecin. Il associera généralement plusieurs prescriptions :

  • La mise de votre bébé en position inclinée à trente degrés le plus longtemps possible dans la journée et la nuit.
  • L’interdiction d’installer votre bébé sur le ventre pour dormir.
  • L’introduction d’un épaississant dans le biberon ou d’une alimentation semi-solide.

Il existe des laits anti-régurgitation qui sont épaissis avec des farines de caroube, d’amidon ou de maïs. Ils sont particulièrement digestes et sont indiqués dans les régurgitations du reflux gastro-oesophagien.

  • Un médicament antispasmodique anti-reflux.
  • Un protecteur de la muqueuse œsophagienne, le gel tapisse la muqueuse de l’œsophage et lui évite d’être ainsi en contact avec le liquide acide.
  • En cas d’œsophagite (inflammation de l’œsophage), il faudra en plus des autres médicaments, ajouter un médicament inhibiteur de la sécrétion acide de l’estomac.

Si les médicaments s’avèrent inefficaces et que le bon développement de l’enfant est menacé, le médecin envisagera alors une intervention chirurgicale.