L’épistaxis : le saignement du nez chez bébé

Bébé saigne du nez ? Pas de panique ! C’est un petit problème bénin et quelques gestes appropriés suffiront à régler.


L’épistaxis : le saignement du nez chez bébé

L’épistaxis est le nom savant d’un phénomène sans gravité assez répandu chez les petits : le saignement du nez.

Les causes

La plupart du temps, le saignement du nez est dû à une petite irritation causée par bébé qui s’est gratté le nez ! Vous avez pu également provoquer une légère coupure en insérant une pipette de sérum physiologique. Ou en cas de rhume, les parois nasales sont plus sensibles et votre petit s’est peut-être mouché trop fort provoquant la rupture d’un petit vaisseau sanguin. Une atmosphère trop sèche peut également favoriser une irritation de la paroi nasale et provoquer des saignements.

Les bons gestes

D’abord ne pas paniquer : les saignements du nez peuvent être impressionnants mais ne nécessitent pas une intervention d’urgence. Sachez que l’abondance ou la couleur du sang n’ont rien à voir avec la gravité du saignement.

Demandez calmement à l’enfant s’il ne s’est pas introduit un objet dans le nez : une perle, une pièce d’un jeu, un caillou… Les enfants regorgent d’imagination ! Si c’est le cas, il faudra faire appel à un médecin puis lui retirer le corps étranger.

Si la cavité nasale est vide, penchez la tête de l’enfant en avant pour que le sang s’écoule à l’extérieur de la cavité nasale et non dans sa gorge. Puis pincez la narine qui saigne pendant 2 à 3 mn, le temps que le sang coagule. Utilisez une compresse pour boucher le nez plutôt qu’un morceau de coton pour éviter que des filaments de coton ne restent dans le nez.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Si le saignement du nez fait suite à une chute ou si l’hémorragie nasale dure plus de 15 mn, vous devez prévenir un médecin.

Peut-on prévenir le saignement du nez ?

Si l’atmosphère de votre maison est sèche, pensez à l’humidifier grâce à un humidificateur. Si les saignements de nez sont fréquents chez votre bébé, une consultation chez un ORL permettra de déterminer si un vaisseau sanguin est fragilisé. Le médecin pourra alors le cautériser.