Toux grasse, sèche, chronique chez bébé : les traitements

La toux n'est pas une maladie en soi, mais un symptôme physiologique de défense des voies respiratoires contre une agression : bronchite, asthme, grippe, sinusite, rhinopharyngite, tabagisme...


Toux grasse, sèche, chronique chez bébé : les traitements

La toux doit donc être considéré comme un réflexe normal et sain. Si votre enfant tousse, vous devez consulter un médecin afin qu'il identifie la maladie et la soigne. Le médecin cherchera d'abord son origine, et pour cela, posera un certain nombre de questions, date d'apparition, horaires, tonalité (sèche ou grasse) et demandera si la toux est accompagnée d'autres signes : fièvre, écoulement du nez, glaires, gêne respiratoire, etc.

La toux sèche

La toux sèche est une toux brève et quinteuse, parfois douloureuse. La toux sèche ne ramène aucune sécrétion. La toux sèche peut traduire un épanchement pleural, une pneumopathie virale (bronchiolite, rougeole,...), une trachéite allergique, un asthme, une coqueluche...

Le traitement:

  • Bien nettoyez le nez avec du sérum physiologique ou de l’eau de mer désodée.
  • Donnez un sirop antitussif qui vous aura été prescrit par le médecin.
  • Surveillez la fièvre de votre enfant.
  • Humidifiez l’atmosphère de la chambre de votre enfant.
  • Demandez conseil à votre pharmacien pour les remèdes homéopathiques.

La toux grasse

La toux grasse est une toux productive qui ramène des crachats. Les sécrétions stagnent dans les voies respiratoires et la toux est alors un réflexe de défense pour les expulser. Bien souvent, l’enfant ne crache pas ses sécrétions mais les avale.

La toux grasse est souvent due à une banale rhinopharyngite virale (rhume). Par conséquent, il est logique qu’elle sa fasse surtout entendre la nuit : Lorsque votre enfant dort en position allongée, les sécrétions stagnent dans les voies respiratoires et la toux constitue alors un réflexe de défense pour les expulser. S’il n’y a pas de rhume, cette toux peut être provoquée par une bronchite virale.

Le traitement :

  • Bien nettoyer le nez et donner un médicament fluidifiant afin de réduire la viscosité des sécrétions bronchiques.
  • Ne donnez pas d’antitussif la journée, car la toux grasse est utile puisqu’elle permet d’éliminer les sécrétions.
  • Surveillez la température de votre enfant.
  • La kinésithérapie respiratoire est inégalable dans les toux très productives : Accélération du flux expiratoire, vibrations et déclenchement de toux réflexe.
  • Demandez conseil à votre pharmacien pour les remèdes homéopathiques.

La toux chronique

Si votre enfant (entre 2 et 6 ans) tousse depuis des semaines ou des mois, jour et nuit ou seulement la nuit, c’est un tousseur chronique et vous devez consulter un pédiatre.

Ces toux évoquent en premier lieu une atteinte des voies respiratoires supérieures où sont intriqués des phénomènes infectieux et allergiques, auxquels s’associent différents facteurs d’aggravation ou de déclenchement. On invoque la vie en milieu urbain, la vie en collectivité, le climat humide et froid, le type de chauffage, le tabagisme familial ou encore une carence en fer.

Par ailleurs, le pédiatre sera amené à éliminer les autres causes de toux chroniques : mucoviscidose, dilatation des bronches, déficit en immunoglobulines, reflux gastro-oesophagien, inhalation de corps étranger, ...

Différents traitements peuvent être tentés comme une désinfection rhino-pharyngée (si toux + écoulement nasal), un traitement ORL (si infection sinusienne), l’ablation des végétations, les antihistaminiques au long cours, un traitement de fond en homéopathie et oligo-éléments, une désensibilisation par un allergologue, les vaccins par voie nasale, les gammaglobulines, kinésithérapie, etc.