La prise d'antibiotiques augmente le risque d'eczéma chez les bébés

L'eczéma atopique se manifeste par l'apparition de fines vésicules, de rougeurs et de squames de l'épiderme. Cette maladie de peau provoque d'importantes démangeaisons et est hélas bien fréquente chez le nourrisson et l'enfant.  Du reste, 15% des petits Français âgés de 0 à 6 ans souffriraient d'eczéma et ce chiffre a triplé depuis trente ans. Pour expliquer cette augmentation, plusieurs raisons ont été évoquées... 


La prise d'antibiotiques augmente le risque d'eczéma chez les bébés

Allaitement maternel en baisse

Comme nous le savons, l'allaitement maternel est le meilleur moyen de nourrir bébé. Il est garant de la croissance et du bon développement du nourrisson. Il permet de prévenir les maladies non transmissibles et diminue les risques d'allergies. Or, la France est l'un des pays d'Europe où le taux d'allaitement maternel à la naissance est le plus bas. La diminution de l'allaitement maternel et l'introduction précoce d'allergènes alimentaires pourraient favoriser la progression de l'eczéma atopique. Des études avancent également que la prise de certains médicaments influence l'apparition de l'eczéma.

La prise d'antibiotiques altère la flore

Le principe des antibiotiques est de détruire toutes les bactéries,  les mauvaises mais aussi les bonnes, et cette révélation par les revues scientifiques a mis le doigt sur la dégradation de notre microbiote au fil du temps. La femme enceinte de la société moderne a donc statistiquement une flore intestinale appauvrie et peut transmettre à son bébé un microbiote déficient.  Depuis, plusieurs pathologies sont en pleine croissance et l'on remarque que de plus en plus de nourrissons ou d'enfants souffrent d'éczéma.

Parmi les solutions, il existe un nouveau médicament destiné aux femmes enceintes, à prendre au 8ème mois de grossesse jusqu'au premier mois de l'allaitement : l'Antepartum lancé par le Laboratoire Maternov, qui permet de booster l'organisme de l'enfant avant même sa naissance.  La prise de Maternov réduit de 68% le risque d'eczéma atopique.

Pour en savoir plus sur Maternov Antepartum.