Comment soigner l'impétigo de l’enfant ?

L'impétigo est l'infection de la peau la plus fréquente chez les enfants. Très contagieuse, elle peut prendre deux formes : l'impétigo croûteux et l'impétigo bulleux. 


Les causes et les localisations de l'impétigo

Le streptocoque et le staphylocoque doré sont les bactéries responsables de cette maladie de peau. Ces germes proviennent souvent de la muqueuse nasale, de la bouche ou de la région périnéale de l'enfant. Dans ces cas, on parle d'auto-contamination. Pour cette raison, l'impétigo est souvent localisé dans ces parties du corps.

D’autres localisations sont possibles (bras, jambes, aisselles, cou…), sauf les paumes des mains et les plantes des pieds. L'impétigo peut également se propager par contact avec une autre personne (toucher, baisers) ainsi que par le linge.

Les facteurs favorisants l'impétigo

Il existe de nombreuses situations qui peuvent favoriser la survenue d'un impétigo :

  • Les lésions de la peau provoquées par un traumatisme comme une morsure, une égratignure, des piqûres d'insectes ou bien des lésions provoquées par une maladie ( eczéma, varicelle, herpès, gale, pédiculose) 
  • Le manque d'hygiène 
  • La présence de cas d'impétigo à la crèche, à l'école 
  • Les infections nasales et les diarrhées 
  • Des médicaments utilisés pour traiter certaines maladies chroniques ( corticoïdes ou immunosuppresseurs).

Les particularités de l'impétigo croûteux

C’est la forme la plus fréquente (70 % des cas), qui touche en particulier les enfants de moins de 10 ans. Au début, on observe une éruption faite de petites vésicules ou de bulles translucides, parfois entourées d'une zone rougeâtre. Ces petites lésions éclatent et suintent au bout de quelques heures, se dessèchent puis forment une croûte jaunâtre qui recouvre une petite érosion rouge.

Ces lésions sont rarement douloureuses mais peuvent parfois provoquer des démangeaisons. Cette infection est superficielle et ne provoque donc pas de fièvre. 

Très contagieuse, elle provoque des petites épidémies dans les crèches et les écoles, principalement pendant l'été. La cause ? Le port de vêtements courts qui favorise le peau à peau avec les autres personnes.

Les particularités de l'impétigo bulleux

L'impétigo bulleux, 30% des cas, peut survenir sur peau saine. Il touche plus fréquemment le nouveau-né et le nourrisson. La lésion initiale est une bulle plus grosse, mesurant de 1 à plus de 2 cm. Les lésions se multiplient et après 2 à 3 jours, elles éclatent et forment des érosions importantes d'extension rapide. 
 

En règle générale, il n'y a ni fièvre ni douleur mais il convient de consulter sans tarder pour éviter une extension trop importante et le risque de surinfection. L'impétigo bulleux sévit par petites épidémies dans les maternités et les crèches et la transmission du germe se fait souvent par les mains du personnel soignant.

Le traitement de l'impétigo

Le plus souvent, le médecin prescrira un traitement local à base d'antiseptique, parfois sous forme moussante pour savonnage ou bain afin d'éliminer les croûtes et autres débris.

Il pourra également vous indiquer, en cas nécessaire, comment éclater les bulles à l'aide d'une aiguille désinfectée.

Les antiseptiques n'ayant pas d'activité spécifique sur les bactéries, l'application locale d'un antibiotique avec une activité sur les germes responsables de l'impétigo sous forme de pommade constitue le traitement de référence.

Dans certains cas, votre médecin prescrira, en plus de soins locaux, un antibiotique par voie orale (lésions extensives ou importantes, rechute après un traitement antérieur…) ou un traitement associé s'il existe d'autres maladies (eczéma, gale, pédiculose…). Il est le seul à pouvoir décider du traitement le mieux adapté en fonction de chaque cas. 

Heureusement, l'évolution de l'impétigo est bénigne et la guérison maîtrisée en quelques jours dans la très grande majorité des cas, raison pour laquelle il est important que vous suiviez soigneusement le traitement prescrit.

Des conseils pour éviter les rechutes

Pour vous assurer de l'efficacité du traitement mais aussi pour éviter les nouvelles contaminations chez votre enfant ou son entourage, il est nécessaire de suivre un certain nombre de règles de bon sens :

  • Gardez votre enfant chez vous pour éviter la propagation de l'infection en collectivité 
  • Donnez des bains quotidiens, lavage fréquent des mains, ongles courts. Pour lutter contre le portage de germes, lavez soigneusement les orifices naturels et les plis de votre enfant 
  • Evitez, autant que possible, que votre enfant ne touche ses lésions, ne suce son pouce ou ne ronge ses ongles pour éviter la contamination d'autres parties du corps 
  • Lavez-vous les mains après les soins locaux ou tout contact avec les lésions 
  • Changez fréquemment le linge et vêtements potentiellement contaminés.