Le dépistage de la surdité chez bébé : le plus tôt possible !

Le dépistage de la surdité précoce est gratuit. Mais les parents peuvent aussi tester l'ouïe de bébé par des exercices simples.

Le dépistage de la surdité chez bébé : le plus tôt possible !

Lorsque l'ouïe est perturbée, cela peut provoquer des troubles de caractère, mais aussi des retards sérieux dans l'apprentissage. En effet, un des principaux signes de surdité chez un enfant est l'insuffisance de l'acuité auditive qui ne lui permet pas d'apprendre sa propre langue ni de participer aux activités normales de son âge.

Les premiers acteurs de ce dépistage, ce sont bien sûr les parents. Ils sont à même de repérer les signes d'une difficulté à entendre dès les premiers mois.

Entre 6 et 10 mois, bébé se met à chercher d'où vient un son qui n'est pas dans son champ de vision, réagit à l'énoncé de son prénom, au déclenchement de la sonnerie de téléphone et commence à prononcer ces premières syllabes répétées comme ma-ma-ma.

Une absence de réactions au bruit der son hochet, aux bruits soudains ou un trop grand calme doivent vous alerter.

La vigilance doit être accrue en cas d'otites à répétition, souvent responsables des pertes d'audition.

Au moindre doute, consultez un médecin spécialisé ORL afin qu'il fasse subir des tests auditifs à votre bébé et le cas échéant, des examens complémentaires.

L'intérêt de ces dépistages est bien sûr la possibilité de corriger le handicap le plutôt possible, avec un vrai bénéfice pour bébé.

La perte auditive

On définit la perte auditive en nombre de décibels :

  • De 0 à 20 décibels, l’audition est normale.
  • De 20 à 40 décibels, il s’agit d’une surdité légère. 40 décibels représentent le volume sonore d’une conversation courante. La parole normale est perçue, mais certains éléments phonétiques échappent à l’enfant. L’enfant peut présenter des signes de fatigabilité, d’inattention, un certain flou de compréhension.
  • De 40 à 70 décibels, il s’agit d’une déficience auditive moyenne. 60 décibels représentent le niveau sonore d’une conversation vive. On parle d’enfant malentendant, demi sourd. La parole n’est perçue que si elle est forte. L’enfant présente des troubles du langage et de l’articulation importants.
  • De 70 à 90 décibels, il s’agit d’une surdité sévère. 80 décibels représentent le volume sonore d’une rue bruyante. Certains enfants entendent la voix à forte intensité mais ne comprennent pas la parole. Ces enfants ont besoin d’un appareillage, d’une rééducation et d’une lecture labiale.
  • Au-delà de 90 décibels, l’enfant est sourd profond. 100 décibels représentent le bruit d’un marteau piqueur. L’enfant n’a alors aucune perception de la voix et aucune idée de la parole.

Les causes de la surdité

- Les surdités dues à l’atteinte du foetus: Pendant la grossesse, la rubéole est une des causes majeures mais d’autres virus ou parasites peuvent être responsables de l’atteinte de l’oreille moyenne et de l’oreille interne : toxoplasmose, varicelle, hépatite virale, rougeole, oreillons, ...

- Les causes toxiques sont fréquentes: La femme enceinte doit éviter la quinine, la streptomycine, la kanamycine, les antithyroïdiens.

- Les surdités dues à l’atteinte du nouveau-né: Certaines surdités font suite à des affections ayant atteint le bébé dans les premiers jours de sa vie, par exemple la souffrance fotale aiguë lors d’un manque d’oxygène pendant l’accouchement. Mais aussi la prématurité, les méningites, les encéphalites.

- Les causes héréditaires: Elles peuvent sauter plusieurs générations.

Types de surdité

La surdité de transmission: Elle est la conséquence d’une affection de l’oreille moyenne, elle trouve son origine au niveau du tympan, des osselets et de la trompe d’eustache. Elle peut souvent être soignée par des moyens médicaux ou chirurgicaux.

Les surdités provoquées par les infections ORL (otites aiguës, otites récidivantes, catarrhe tubaire.) ne dépassent pas 60 décibels de perte. Ce sont donc des surdités partielles qui peuvent retentir sur le langage et la parole mais qui n’expliquent jamais l’absence de langage. Chez l’enfant, elle est 8 fois plus fréquente que la surdité de perception.

La surdité de perception: Elle est la conséquence de l’atteinte de l’oreille interne c’est-à-dire l’organe de l’audition ou du nerf auditif sur une partie quelconque de son trajet depuis l’organe de l’audition jusqu’aux centres nerveux du cerveau.