Premier check-up de bébé en 12 points clés

Quelques jours après la naissance de bébé, sa santé est évaluée par un pédiatre. Focus sur ce premier check-up. 


Premier check-up de bébé en 12 points clés

Le premier examen médical de bébé

C’est dans votre chambre, lors du 2e ou 3e jour après la naissance, que l’examen médical est réalisé par le pédiatre. Souvent prévu juste après la tétée ou le bain, il est le moins invasif possible et dure environ vingt minutes.

Les 12 points clés

- Le rythme cardiaque : afin de dépister un souffle cardiaque, le médecin écoute les battements du cœur du nouveau-né. Il palpe les poux fémoraux en haut des cuisses ainsi qu’à l’aine : ces derniers doivent être nets et de même intensité.

- La respiration : il vérifie que les inspirations et les expirations soient bien régulières.

- La palpation de l’abdomen : en touchant délicatement le ventre du bébé, le pédiatre surveille la taille de ses différents organes tels que le foie, la rate ou encore les reins. 

- La vérification des organes génitaux : chez le garçon, il s’assure que le méat urinaire ne soit pas positionné trop bas et que les testicules soient bien en place. Chez la fille, le médecin regarde l’aspect et les proportions du clitoris ainsi que des petites et grandes lèvres. Il vérifie aussi que l’hymen ne soit pas obturé afin de permettre complètement l’écoulement des sécrétions vaginales naturelles.

- Le dépistage de la luxation de la hanche : il teste l’articulation de la hanche pour être sûr qu’il n’y ait pas d’instabilité ni de limitation de l’ouverture des cuisses du bébé.

- La mobilité des bras et des jambes : le pédiatre observe la position des pieds du nouveau-né ainsi que l’ouverture de ses mains et la gesticulation des quatre membres. Il vérifie également l’absence de torticolis.

- L’inspection du dos : il regarde qu’il n’y ait pas de gonflement au niveau de la colonne vertébrale, qui pourrait être le signe d’une anomalie de fermeture du tube neural. De même l’anus ne doit pas être fissuré.

- La peau à la loupe : le médecin vérifie que le bébé n’ait pas de grosses tâches sur la peau.

- L’examen neurologique : grâce à différentes manœuvres, il teste le tonus du bébé : tiré-assis, redressement sur les membres inférieurs… Il doit également vérifier ses réflexes « archaïques » comme la marche automatique.

- L’aspect du crâne : lorsqu’il palpe la tête du nouveau-né, le pédiatre peut retrouver une bosse liée aux appuis lors de l’accouchement. Elle est sans conséquence et se résorbe progressivement. De plus, il s’assure que le frein de la langue ne soit pas trop court, ce qui pourrait gêner la succion.

- Le test de Guthrie : vivement conseillé, cet examen sert à dépister cinq maladies rares. Ce test consiste à prélever une goutte de sang au niveau de la main ou du talon du bébé.

- La vision et l’audition : enfin, le médecin inspecte les paupières ainsi que l’iris du nouveau-né. Il s’assure aussi que ce dernier arrive à suivre un objet ou à accrocher le regard. Le dépistage de la surdité, quant à lui, consiste à mettre des écouteurs sur les oreilles du bébé afin qu’il écoute différents sons et tester ses réactions.