Les vaccins de bébé

Le moment de faire des vaccins pour bébé et ça ne le réjouis pas vraiment mais hors de question de céder ! Mais quels vaccins lui administrer ?

Les vaccins de bébé

Le vaccin Di-Te-Per

Il protège simultanément contre :

  • La diphtérie (Di) : maladie causée par le bacille de Klebs-Loëffler, très contagieuse et causant le décès dans environ un cas sur deux. Elle se caractérise par la formation d’une fausse-membrane grisâtre au fond de la gorge qui secrète une substance responsable de paralysies.
  • Le tétanos (Te) : le germe responsable de cette maladie est le bacille de Nicolaïer. Il pénètre dans l’organisme par une plaie cutanée et la toxine produite atteint le système nerveux. Le tétanos provoque des contractures musculaires d’abord au niveau de la face, des mâchoires et du cou et ensuite au niveau de l’ensemble des muscles. Le décès survient dans un cas sur deux.
  • La coqueluche (Per) : Maladie infectieuse grave, parfois mortelle et très contagieuse, provoquée par le bacille de Bordet-Gengou. Elle provoque des quintes de toux importantes, souvent accompagnées de vomissements et dont le bruit caractéristique est appelé “chant du coq”. Des complications sont fréquentes, elles sont notamment pulmonaires et neurologiques.

Le vaccin combiné rougeole, oreillons, rubéole

La rougeole :

Maladie infectieuse due à un virus, dont certaines complications (notamment l’encéphalite) peuvent être très graves.

Les oreillons :

Maladie infectieuse, d’origine virale, se présentant sous forme de petites épidémies durant l’hiver en général et touchant surtout les enfants de 5 à 12 ans, dans les collectivités. Le virus atteint les glandes salivaires localisées derrière et sous les oreilles, les glandes salivaires et sub-linguales et peut aussi toucher le pancréas, provoquer une méningite ou provoquer une orchite (atteinte des testicules) chez le garçon après la puberté.

La rubéole :

Il s’agit ici également d’un virus provoquant une éruption cutanée. La rubéole est bénigne et les complications sont rares. En revanche, elle est très dangereuse pour le développement du foetus lorsqu’une femme enceinte l’a contracté. En effet, elle peut provoquer des malformations multiples , surtout au cours du premier trimestre de la grossesse.

Consultez votre médecin ou pédiatre pour de plus amples renseignements quant au calendrier des vaccinations et les contre-indications.

Le vaccin contre la poliomyélite (= vaccin Sabin)

Il protège d’un virus s’attaquant dans les cas graves au système nerveux central et conduisant à une paralysie étendue.

Vaccin H.I.B.

Il protège d’un germe, l’Haemophilus Influenzae de type B, responsable de graves méningites, touchant surtout les enfants de moins de cinq ans.

Le vaccin contre l'Hépatite B :

Le virus responsable de l'hépatite B provoque des lésions du foie, pouvant évoluer vers la chronicité, la cirrhose, voire le cancer du foie.