L'efficacité de l'homéopathie sur bébé

Parce qu'elle ne sera plus remboursée à partir de 2021 en France, doit-on pour autant remettre en question l''efficacité de l'homéopathie sur bébé ?


L'efficacité de l'homéopathie sur bébé

Sommaire

  1. L'efficacité de l'homéopathie sur bébé

  2. Les maladies pour enfant que soigne l’homéopathie

  3. Le traitement à base d’homéopathie

 

Toutes les mamans souhaitent voir leurs bébés en bonne santé. Elles veillent à leur prodiguer les soins nécessaires pour leur bien-être. Cependant, il leur arrive de développer des troubles ponctuels ou des affections récidivistes. Dans ces cas, l’homéopathie peut devenir une alternative intéressante pour soigner bébé.

L'efficacité de l'homéopathie sur bébé

Issu d'un terme grec qui vient des mots homéo et pathie et signifient » maladie identique », cette pratique repose sur un principe qui favorise le traitement du mal par le mal. De fait, la médecine homéopathique est une médecine naturelle. Elle a recours aux principes actifs des extraits végétaux, minéraux et des composants organiques. Son objectif est de profiter des potentialités de l’organisme (du système immunitaire) de manière douce et progressive afin de guérir les différentes maladies.

Lorsque l’organisme est vierge, pur et non pollué, l’homéopathie agit en profondeur. L’enfant, en tant que nouveau-né, se trouve donc le mieux placé pour recevoir les soins homéopathiques. Ceux-ci doivent être toujours conduits en conscience, avec le soutien d'un médecin homéopathe. Celui-ci se charge d’évaluer les urgences et de déterminer le processus le plus adapté pour un traitement efficace. Et lorsque cela s’avère indispensable, ils optent pour une pharmacologie chimique.

Les maladies pour enfant que soigne l’homéopathie

Le pédiatre homéopathe peut se substituer à la pharmacologie chimique pour résoudre les maladies les plus communes chez l’enfant. Ces maladies sont nombreuses et parfois récidivistes. C’est le cas de la rhinite, fièvre, toux, bronchite aigüe, constipation, diarrhée, coliques abdominales, insomnie, nervosité et l’eczéma. En dehors de ces maladies, il y a aussi le syndrome allergique, le retard de la croissance, l'anorexie, la boulimie, l'énurésie nocturne, les balbutiements et tics, les angines ou les douleurs des poussées dentaires.

L’homéopathie est également efficace dans l’augmentation naturelle des défenses immunitaires des enfants. En ayant recours à l’homéopathie, ce dernier bénéficie d’un traitement personnalisé qui ne présente pas d'effet secondaire ni d’interactions.

Le traitement à base d’homéopathie

En administrant le médicament homéopathique de constitution, le « Simillimum », additionné de stimulants immunitaires, selon la potentialité du bébé, on obtient des résultats excellents. Si le bébé a déjà reçu beaucoup de médications chimiques, il faudra une période préliminaire dite de « drainage », constituée de médicaments homéopathiques de désintoxication et énergétiques. Mais l’homéopathie en pédiatrie fait aussi attention à la psychologie du petit : « Est-il anxieux, hypersensible ou capricieux ? Se renferme-t-il sur lui-même ? ». Autant de questions décisives que posera le pédiatre homéopathique pour trouver le médicament approprié. L’attitude du parent, sa sensibilité attentive et participante, favorisera la guérison rapide de l’enfant.

L’efficacité de l’homéopathie auprès des patients enfants n’est plus démontrée. Et de nombreux parents l’ont adoptée comme médecine complémentaire.