Comment être ou devenir un bon père pour bébé ?

Être bon père s’apprend au fur et à mesure des jours en voyant son enfant grandir et en ayant de plus en plus de responsabilités à son égard.


Comment être ou devenir un bon père pour bébé ?

Pas de recette miracle pour répondre à cette question, juste un conseil : entrez dans le monde des petits et mettez-vous à leur niveau. Juste pour voir… A un moment précis, un déclic se fera, qui permettra à l’homme de se sentir un père pour de vrai. Certains diront « Je me suis senti père quand j’ai senti le bébé bouger », d’autres « Je me suis senti père assez tard, bien après la naissance. Ma vie avait changé. Et c’était irréversible » ou encore « Tout est survenu quand j’ai pris François dans mes bras. Alors là, vraiment, j’étais, moi-même, absolument, complètement, le père de cet enfant-là ! ».

Cet éveil de la paternité peut se faire pendant la grossesse ou juste après l’accouchement car désormais les futurs pères ne sont plus mis à l’écart de cette aventure, au grand bonheur des femmes qui y voient là des moments privilégiés pour partager en couple cette expérience.

Soyons clair : devenir père, c’est une décision à la fois toute personnelle et conjointe que l’on doit prendre en toute sérénité à un moment précis, mais une décision que l’on doit, par la suite, confirmer ou reprendre constamment.

C’est par des gestes très concrets que cette expérience de la paternité se vit et s’exprime tous les jours : le bain de bébé, les soins, les veilles, l’horaire à organiser, … Mais ce qu’il faut avant tout, c’est « accepter » son enfant, le reconnaître, l’apprivoiser puis le laisser, lui aussi, vous apprivoiser.

La paternité offre au père une richesse additionnelle qui fera de cet homme, un homme plus proche de ses émotions et surtout de ses enfants.