Comment annoncer l’arrivée de bébé à l’aîné

Vous êtes enceinte et voulez en informer votre grand(e). Découvrez 8 conseils pour annoncer l’arrivée de bébé à l’aîné en toute sérénité.

Comment annoncer l’arrivée de bébé à l’aîné

La famille s’agrandit et votre premier enfant va perdre son statut d’enfant unique pour devenir l’aîné(e)de la fratrie. Cette annonce peut être angoissante pour les parents mais il ne faut pas dramatiser. Retrouvez quelques conseils pour que l’annonce de votre grossesse se fasse en douceur.

1- Trouver le bon moment pour lui parler de votre grossesse

Les enfants ont souvent un « sixième sens » pour deviner que maman attend un bébé mais mieux attendre que le troisième mois soit passé. Vous serez davantage rassurée sur le bon déroulement de votre grossesse. Pensez à lui annoncer la nouvelle en tête à tête : cela le valorisera.

2- Lui parler avec des mots simples et vrais

Il n’y a pas de recette magique : selon la relation que vous avez avec votre enfant, vous trouverez la meilleure façon de lui annoncer la grande nouvelle. Gardez simplement à l’esprit qu’il ne faut pas compliquer les choses. Répondez simplement à ses questions sans broder.

3- Le rassurer dans son statut d’aîné

Vous pouvez lui décrire tout ce qu’il ou elle va pouvoir faire avec son papa, sa tatie ou ses grands-parents. Il va devenir un(e) grand(e) ce qui implique de nombreux privilèges et avantages !

4- Lui montrer que lui aussi a été un nouveau-né.

C’est le moment de ressortir des photos de vous enceinte de votre premier enfant, de lui montrer des photos de lui ou elle à la maternité, de lui raconter ses bêtises, les anecdotes qui vous ont fait rire…

5- Lui proposer des livres qui parlent de l’arrivée de bébé

Il existe aujourd’hui de très nombreux livres pour enfants qui expliquent comment les bébés naissent et ce qu’il se passe quand bébé est là.

6- Comprendre ses sentiments

Si votre enfant est en âge de parler, posez-lui des questions ouvertes pour connaître ses sentiments. Par exemple, « qu’en penses-tu ? » plutôt que « es-tu content(e) ? ».

7- Ne lui imposez rien

Ne l’obligez pas à participer à cette grossesse. s’il/elle n’est pas content(e)de la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, c’est normal. Le cadet peut être perçu comme un rival. Ses sentiments évolueront doucement. Mais si vous le/la sentez réceptif, vous pouvez lui proposer de participer aux achats, de vous aider à aménager la chambre du bébé…

8- Le rassurer

Il convient de le rassurer sur l’amour que vous lui portez. Faites-lui comprendre que l’amour de ses parents sera toujours aussi fort pour lui et restera intact.

Et vous, comment avez-vous annoncé aux grands l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur ?