Naissance de bébé : le rôle des grands-parents

La naissance d'un bébé touche non seulement ses parents mais aussi bien d'autres membres de sa famille, les grands-parents en particulier.

Naissance de bébé : le rôle des grands-parents

Souvent plus disponibles que les parents, expérimentés, les grands-parents ont un rôle privilégié, complémentaire à celui des parents. Ils s'occupent du bébé, que ce soit un relais ponctuel, le temps d'une sortie en couple, quand bébé est malade ou pour une aide plus importante, par exemple, quand ce sont eux qui gardent tous les jours le bébé, pendant que papa et maman travaillent.

Grâce à eux, l'enfant découvre son "histoire" et celle de sa famille, ses "racines". Il perçoit que son monde c'est bien plus que papa et maman, qu'eux aussi ont été enfants, qu'ils ont fait eux aussi des bêtises, qu'ils ont grandi avec des frères et sœurs qui sont devenus ses tantes et oncles à lui, qui ont eux-même des enfants qui sont ses cousins et cousines, ...et bien d'autres choses encore.

Les grands-parents ont un grand avantage par rapport aux parents : ils ne sont pas tenus aux responsabilités quant à l'éducation et n'ont pas les mêmes charges et responsabilités au quotidien. Ils sont donc beaucoup plus disponibles pour leurs petits-enfants, pour les aspects ludiques et récréatifs. Les confidences, les ballades, visites au zoo ou au musée, les après-midi cinéma, les goûters, ... sont le lot heureux des grands-parents. Si tous ces éléments agréables peuvent bien sûr être assurés aussi par les parents, ils ont aussi à assumer les bobos, les devoirs, le travail et éventuellement les punitions. Au quotidien, les loisirs n'ont pas la même saveur !

Pour éviter toute rivalité ou conflit entre les générations, il importe de respecter une règle : les parents restent les parents, les seuls responsables en ce qui concerne l'éducation et toutes les décisions qui concernent les enfants. Les grands-parents peuvent émettre des suggestions et leur avis est même souvent demandé par les jeunes parents. Mais mieux vaut éviter d'intervenir directement dans les décisions des parents.

Si les modes de vie actuels ne permettent pas facilement aux petits-enfants d'aller chez leurs grands-parents, un lien fort les unit quand même. Si grand-mère travaille, avec une vie sociale bien remplie, voyage ou si les distances sont trop grandes, les visites et les appels téléphoniques, un petit dessin, ... ne sont pas à négliger et font le bonheur de tous.

Il est un moment où les grands-parents peuvent tout particulièrement être sécurisants. C'est lorsque le couple parental traverse une période difficile, et même se sépare. A condition de ne pas prendre part au conflit et de ne pas critiquer l'un ou l'autre parent, ils peuvent être un point de repère stable, un havre de paix pour leurs petits-enfants.

Alors, bonne-maman, granny, mamie, bon-papa et autres, leur rôle n'est pas à négliger. Ils sont indispensables à l'histoire des petits-enfants, aux liens dans la famille élargie, à la transmission des histoires et secrets de familles. Ce dont les enfants ont aussi besoin pour grandir.

Anne RAEYMAEKERS, Licenciée en sciences familiales et sexologiques.