Etre marraine ou parrain : qu'est-ce que cela signifie ?

Un modèle, un confident, une autorité : quels rôles vont jouer ou jouent les marraines et parrains de votre enfant ? Que représente le fait d’être marraine ou parrain ?


Etre marraine ou parrain

Un rôle humain

Témoins du baptême, le parrain et la marraine représentent la communauté chrétienne. Ils sont aussi là pour aider l'enfant à grandir dans la foi et, particulièrement, pour l'aider à faire sa profession de foi. Ils seront présents lors des grandes étapes de la vie chrétienne de l'enfant telles que la première communion, la profession de foi et la confirmation. Incarnant une sorte de parentalité spirituelle, les marraine et parrain accompagneront l'enfant dans sa croissance tant humaine que spirituelle. Ils s'intéresseront à leur filleul en créant un lien d'affection et de confiance. Tout au long de son évolution, ils le guideront tour à tour au cours de son enfance. Que ce soit dans ses préoccupations d'adolescent, puis dans son entrée dans la vie active. Le rôle de marraine et de parrain engendre donc une implication émotionnelle vis-à-vis de l'enfant mais implique également des obligations légales. Ceux-ci sont en général des amis proches des parents ou des membres de la famille en qui ils ont pleinement confiance. Pour devenir une marraine civile ou un parrain civil, il faut avoir au minimum 13 ans. Si vous souhaitez qu'ils soient religieux, il faut alors qu'ils aient au moins 16 ans et être de confession catholique.

Etre marraine ou parrain ne correspond pas à un statut légal

En cas de décès des parents, le rôle des parrains et marraines se trouve renforcé. Ils sont investis d'une responsabilité morale selon leurs liens affectifs avec leur filleul. Mais la loi civile (en France et au Canada) ne leur reconnaît aucun statut particulier. Ils ne sont donc pas tenus d'assumer la garde de l'enfant et ne sont pas forcément tuteurs de leur filleul. Le tuteur est désigné par le juge de tutelle et le conseil de famille. Le fait d'être marraine ou parrain ne donne aucun droit à moins que ne soit précisément stipulée dans le testament des parents la volonté de les voir devenir tuteur des enfants. Cette préférence sera néanmoins laissée à l'appréciation du juge de paix qui peut consulter l'enfant s'il a plus de 12 ans. Notion purement religieuse et sociale, la fonction de marraine ou de parrain n'a donc aucun fondement légal. Par contre, sa valeur affective n'a pas d'égal ! En parlant de religion, voici ici comment préparer au mieux le baptême de votre enfant !