Reprise du travail : se séparer sans culpabiliser vis-à-vis de bébé

Dans votre couple, ça ne va plus du tout. Mais comment faire comprendre à bébé que vous serez toujours là pour lui ? Qu’il ne doit pas s’en faire ?

Reprise du travail : se séparer sans culpabiliser vis-à-vis de bébé

La fin de votre congé de maternité se profile et arrive le temps de confier bébé pour reprendre le travail. Que ce soit pour une nécessité financière ou pour un choix de vie, vous n'avez aucune raison de culpabiliser. Ne pensez pas que vous l'abandonnez mais plutôt que vous favorisez son autonomie et la construction de sa propre personnalité.

Les différentes études faites à ce sujet montrent que les enfants dont les mères travaillent, qu'ils soient gardés à domicile ou à l'extérieur, ne souffrent pas de l'absence maternelle, si au moment des retrouvailles, elles sont disponibles. Quelques minutes de profonde communication et tendres échanges sont bien plus profitables pour le développement affectif de l'enfant qu'une présence constante mais relativement indifférente.

Que vous ayez choisi le crèche ou l'assistante maternelle, respectez le temps d'adaptation préconisé par les professionnels et surtout discutez-en avec eux. Cela consiste à allonger peu à peu les moments où bébé reste dans son lieu d'accueil, d'abord avec vous puis sans vous. Il est important que vous montriez clairement à votre bébé que vous faites confiance aux personnes qui vont s'occuper de lui. Prenez le temps de parler à ces personnes de votre enfant, de ce qu'il aime ou n'aime pas, de ses jeux, de vos principes éducatifs et de vos craintes.

  • Il est important de donner à votre bébé un doudou qui compensera votre départ. S'il n'a pas encore de peluche préférée, donnez-lui un foulard imprégné de votre odeur ou dormez avec une peluche pendant 1 ou 2 nuits afin qu'elle s'imprègne de votre odeur.
  • Sans stress, ne perdez jamais de vue que votre journée de travail ne commence qu'après avoir quitté votre bébé. Il est primordial pour l'équilibre de toute la famille de ne pas réveiller bébé et l'habiller dans une ambiance de stress et de précipitation. Il est préférable de réveiller tout le monde une demi-heure plutôt que de partir en catastrophe.
  • Ne culpabiliser pas, si vous êtes inquiète, votre bébé le sera aussi. Et votre départ risque d'être ponctué par des pleurs. En effet, l'inquiétude ou le mal être de votre bébé provient principalement de l'inquiétude qu'il perçoit chez vous. En restant détendue et sereine, vous créerez un climat de sécurité qui facilitera les choses. En effet, il est rare qu'un enfant ne s'adapte pas au mode de garde choisi par sa maman. C'est souvent elle qui ne supporte pas la séparation, transmettant ainsi son stress à son bébé.